DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les principaux thèmes de la campagne

L‘économie, la santé, et l’immigration, principaux thèmes d’une campagne électorale qui n’a pas permis aux conservateurs ni aux travaillistes de

Vous lisez:

Les principaux thèmes de la campagne

Taille du texte Aa Aa

L‘économie, la santé, et l’immigration, principaux thèmes d’une campagne électorale qui n’a pas permis aux conservateurs ni aux travaillistes de prendre l’avantage. Dans la bataille pour le centre politique, les deux grands partis font des offres de plus en plus similaires, leur but c’est de convaincre les électeurs qu’ils sont les meilleurs gestionnaires de l’Etat.

Tous deux proposent de réduire le déficit public, actuellement à 5,7% du PIB, la seule différence, c’est la vitesse pour le faire. Les travaillistes graduellement, les conservateurs veulent le supprimer en 2018. Ils feront donc des coupes dans les dépenses de 16 milliards d’euros, qui serviront, en partie, à financer 3 millions de postes d’apprentis.

Les travaillistes veulent plafonner les dépenses structurelles des prestatations sociales, et proposent une augmentation du salaire minimum, actuellement à 11 euros l’heure.

Le National Health Service, le service public de santé, c’est la préocupation numéro 1 des électeurs, devant les prix, les salaires et l’immigration. Accusés par leurs opposants de chercher à le privatiser, les conservateurs se sont engagés à investir plus de 11 milliards d’euros par an d’ici 2020, sans détailler l’origine des fonds.
Le Labour lui, a promis 13,6 milliards d’euros financés par l’impôt.

L’immigration en provenance des autres pays européens inquiète, surtout dans certaines régions où les services publics sont dépassés par l’afflux de migrants. Les Tories veulent expulser ceux qui n’auront pas trouvé un emploi au bout de six mois.

Les deux partis proposent que le droit d’accès aux prestations sociales ne s’ouvre qu’au bout de 4 ans pour les conservateurs, de 2 ans pour les travaillistes.

Enfin, les deux partis veulent revoir leur relation avec l’Europe, les conservateurs ont proposé un référendum sur le maintien britannique dans l’Union en 2017, le parti travailliste veut plus d’influence de Londres dans une Europe réformée.