DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quand les victimes d'AVC sont aidés par des robots

Vous lisez:

Quand les victimes d'AVC sont aidés par des robots

Taille du texte Aa Aa

Les victimes d’Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) sont nombreux à être admis à l’Hôpital National de Neurologie et de Neurochirurgie (NHNN) de

Les victimes d’Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) sont nombreux à être admis à l’Hôpital National de Neurologie et de Neurochirurgie (NHNN) de Londres.
Les robots sont utilisés pour entraîner ses muscles. Des exosquelettes sont reliés à des jeux informatiques spécialement conçus pour retrouver l’usage du haut du corps. Un geste doit être répété au moins 500 fois pour aboutir à des changements durables.

Le robot est un outil approprié pour atteindre cet objectif. Mais ils ne peuvent pas faire tout le travail. Le rôle des physiothérapeutes est essentiel.

FRAN Brander, physiothérapeute, (NHNN) :
“Le robot ajoute de la diversité à la guérison, les patients peuvent trouver un certain intérêt à ce qu’ils font, ils doivent se concentrer pour retrouver de la souplesse. Mais ils ne font pas tout. Nous ne pouvions pas simplement acheter six robots et n’avoir aucun thérapeute, parce que le robot ne va pas allonger vos muscles qui sont trop serrés, il ne pourra pas non plus cibler les muscles spécifiques qui sont trop faibles et qui doivent être renforcés.”

Pour commencer, le niveau de faiblesse du muscle du patient, est enregistré dans un logiciel. Le mouvement à réaliser est envoyé au robot. Ensuite, un bras robotisé va guider le patient, d’une manière précise.

Une patiente de l’hôpital :
“Vous avez oublié ce que votre bras peut faire, car il n’a pas été utilisé pendant un certain temps. Donc, ils vous apprennent de nouvelles compétences, et grâce à ce dispositif médical on est encouragé à utiliser son bras à nouveau.”

L’introduction de ces nouveaux dispositifs ne signifie pas que la physiothérapie traditionnelle sera abandonnée, mais à l’avenir, peut-être que l’homme laissera aux machines les tâches les plus répétitives.