DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Royaume-Uni : dernières heures de la campagne à la veille des législatives

David Cameron et ses adversaires sont engagés dans la dernière ligne droite de la campagne électorale. Pour convaincre les électeurs, le Premier

Vous lisez:

Royaume-Uni : dernières heures de la campagne à la veille des législatives

Taille du texte Aa Aa

David Cameron et ses adversaires sont engagés dans la dernière ligne droite de la campagne électorale. Pour convaincre les électeurs, le Premier ministre britannique brandit son bilan économique :une croissance à plus de 2 % et un chômage divisé par deux en l’espace de cinq ans. Mais l’issue du scrutin semble pourtant loin d‘être jouée. “Les gens veulent vraiment réfléchir avant de faire leur choix, mais le moment venu, ils se demanderont s’ils doivent faire confiance à Ed Miliband sur l‘économie, ou s’ils veulent adhérer à un projet et à une équipe qui font tourner le pays”, déclare le locataire du 10, Downing street. Les derniers sondages donnent le Premier ministre et son adversaire au coude-à-coude. Le travailliste Ed Miliband, rebaptisé “Ed le Rouge”, veut donner de son côté un grand coup de barre à gauche. “C’est le choix le plus clair qui ait été demandé de faire au peuple britannique depuis une génération, entre un gouvernement conservateur qui travaille pour une poignée de privilégiés, ou un gouvernement travailliste qui fait des familles sa priorité”, estime l’ancienne plume de Gordon Brown. Si l’issue du scrutin est incertaine, aucun des deux grands partis ne semble assuré d’une véritable majorité au Parlement. Il leur faudrait alors négocier avec les autres formations. Pour les travaillistes, les négociations pourraient se jouer avec le Parti Nationaliste Ecossais de Nicola Sturgeon. Le leader des libéraux démocrates Nick Clegg, numéro deux du gouvernement sortant, est candidat à sa propre succession dans une circonscription du nord de l’Angleterre. Mais c’est l’UKIP qui pourrait bien jouer le rôle d’arbitre. Le parti anti-européen de Nigel Farage, arrive pour l’instant en troisième position des intentions de vote.