DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Jusqu'à 6.000 suppressions d'emplois : Areva taille dans sa masse salariale


économie

Jusqu'à 6.000 suppressions d'emplois : Areva taille dans sa masse salariale

En grande difficulté financière, le spécialiste français du nucléaire Areva va supprimer 5.000 à 6.000 emplois dans le monde dont 3.000 à 4.000 en France dans le cadre de son plan de redressement. “Les frais de personnel d’Areva ne sont pas soutenables”, affirme le groupe public, confronté à la stagnation du marché nucléaire.

“Dans un dispositif qui va supprimer de l’emploi, qui va supprimer des acquis : les garanties collectives; qui va supprimer des éléments de rémunération ….et en face…. en fait tout ça c’est de la productivité, affirme Jean-Pierre Bachmann, syndicaliste CFDT chez Areva. Mais en face on n’a pas de garanties.”

“On ne sait pas si la moitié du groupe va être vendu, on ne sait pas ce que va faire EDF, on ne sait pas quelle est la politique par rapport aux chinois : on ne sait rien. La seule chose qu’on sait c’est qu’il faut que les salariés baissent leur masse salariale”, souligne pour sa part José Montes, syndicaliste Force Ouvrière.

Areva a perdu 4,8 milliards d’euros en 2014 et l’image du groupe se dégrade.

Les discussions sur la future stratégie du groupe public à 87% sont en cours et son plan de financement devrait reposer notamment sur un rapprochement avec l‘électricien public EDF. Deux scénarios seraient en balance : la cession totale de la branche réacteurs et ingénierie à EDF, ou un rapprochement de l’ingénierie sous le contrôle d’EDF.

Des rumeurs de presse rapportent l’intérêt d’Engie (ex GDF-Suez) ou bien encore des géants chinois du nucléaire CGN et CNNC. Ce dernier s’est même déclaré ouvert à toute forme de coopération avec Areva.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Elections en Grande Bretagne : le Footsie réduit ses pertes en clôture