DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Festival International des Arts d'Harare, contributeur majeur au développement du Zimbabwe

Vous lisez:

Le Festival International des Arts d'Harare, contributeur majeur au développement du Zimbabwe

Taille du texte Aa Aa

Le Festival International des Arts d’Harare au Zimbabwe a fêté cette année ses 15 ans. Il s’agit de l’un des plus grands festivals culturels

Le Festival International des Arts d’Harare au Zimbabwe a fêté cette année ses 15 ans. Il s’agit de l’un des plus grands festivals culturels d’Afrique.

Fondé en 1999, ce Festival met en lumière les arts et les cultures régionales et internationales dans un vaste programme de théâtre, danse, musique, cirque, arts de la rue, créations orales et arts visuels.

“Pour mettre sur pied un festival de ce niveau, cela nécessite de nombreuses ressources. Beaucoup d’investissement humain. Il y a beaucoup de larmes, et de sueur. Le budget avoisine le un million de dollars sur l’année et les autres pays ont du mal à croire que nous parvenions à organiser quelque chose de si grand, d’une telle diversité et mixité avec cette somme d’argent”, explique le fondateur et directeur artistique du festival, Manuel Bagorro.

Pour le fondateur du Festival, la situation économique du Zimbabwe rend, en effet, difficile l’organisation d’un tel événement. Le pays est embourbé dans une grave crise économique qui paralyse tous les aspects de la vie quotidienne. Et l’industrie des arts n’a pas été épargnée. Pour que le spectacle continue, certains artistes ont même accepté de limiter voir de renoncer à leur cachet, comme Derick Gripper, l’un des plus grands guitaristes d’Afrique.

“Tout d’abord, c’est un festival incroyable et c’est réellement un honneur d‘être invité à jouer ici. Quand je suis venu la première fois en 2012, j’ai été époustouflé. Je ne m’attendais pas à ça, surtout pas à une telle diversité. Je joue dans de très nombreux festivals à travers le monde et celui-ci est l’un des meilleurs auxquels j’ai participé ces dernières années”, assure Derick Gripper.

Le Festival International des Arts d’Harare considéré comme un contributeur majeur au développement du Zimbabwe est financé en partie par des entreprises locales, mais aussi par des multinationales, ce qui lui a permis, de survivre, jusqu‘à présent aux effets de la crise.