DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Elections en Grande Bretagne : quelques réactions recueillies à Londres


économie

Elections en Grande Bretagne : quelques réactions recueillies à Londres

Après des semaines de discussions, de lignes rouges franchies ou pas, et de combinaisons de coalitions; les électeurs britanniques ont en fait décidé ce que personne n’attendait : un résultat concluant.
Une fois retombées les scories de ce résultat inattendu, les britanniques ont tiré les enseignements de cette nuit électorale spectaculaire et commencent à regarder l’avenir”.

Sarah Chappell, une de nos envoyées spéciales en Grande Bretagne qui a également recueilli dans la capitale britannique quelques témoignages édifiants sur l‘état d’esprit des citoyens alors que la vie quotidienne a repris son cours.

“Je pense que c’est un bon résultat car il nous donne un gouvernement plus fort, estime un londonien. Un gouvernement majoritaire au pouvoir. Je pense que beaucoup plus de choses meilleures vont être accomplies sans un une coalition au gouvernement”.

“Cinq maudites années de plus” titrait vendredi matin le Daily Mirror en parlant du nouveau mandat pour lequel les conservateurs ont été élus.

“Je ne suis pas surpris tant que ça, honnêtement. Si on regarde la réaction contre les libéraux démocrates et du SNP contre les travaillistes en Ecosse. Mais ce n’est pas un bon résultat je dois avoir l’honnêteté de le dire, avoue un quinquagénaire.”

“Ce n’est pas ce que j’attendais et j‘étais un peu choquée quand je me suis réveillée ce matin quand j’ai vu tout ce bleu sur la carte, particulièrement en Angleterre, affirme une jeune londonienne. Je viens d’Ecosse en fait et j’ai été extrêmement stupéfaite par le résultat”.

Encore une fois, en Grande Bretagne, la surprise générée par ces résultats électoraux est grande par rapport aux dernières données communiquées par les instituts de sondage.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Grande Bretagne : la bourse salue la nette victoire des conservateurs