DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Revivez les 70 ans du 8 mai 1945 à Paris, Londres, Washington...et ailleurs !

Ce qui fait du 8 mai un jour historique très particulier, c’est qu’en 1945, il s’est étendu en réalité sur trois journées !

Vous lisez:

Revivez les 70 ans du 8 mai 1945 à Paris, Londres, Washington...et ailleurs !

Taille du texte Aa Aa

Ce qui fait du 8 mai un jour historique très particulier, c’est qu’en 1945, il s’est étendu en réalité sur trois journées ! Le 7 mai, l’armée allemande signait sa reddition à Reims, dans le nord-est de la France. Le 8 mai au soir, le maréchal Wilhelm Keitel acceptait la capitulation de l’Allemagne à Berlin. Mais en raison du décalage horaire, ce n’est que le 9 mai que la Russie soviétique allait célébrer la fin de ce que les Russes appellent la “Grande Guerre patriotique”. Patriotique, voire sacrificielle puisque pas moins de 27 millions de Soviétiques sont morts au cours du conflit. En tout, la Seconde Guerre mondiale a fait de 60 à 80 millions de victimes, dont environ 45 millions de civils.

En France en 1945, le 8 et le 9 mai ont été déclarés fériés à titre exceptionnel afin de laisser les habitants partager leur joie. Mais ce n’est qu’en 1953 que le 8 mai est devenu officiellement un jour férié. Depuis la victoire contre le régime nazi en tout cas, une cérémonie a lieu chaque année sur les Champs-Elysées à Paris. A l’occasion des 70 ans, une autre commémoration s’est déroulée le 10 mai à Lorient, ville symbole des poches de résistance allemande sur la côte de l’Atlantique qui tombèrent les dernières.

Au Royaume-Uni, on a fêté le “V-E Day” (Jour de la Victoire en Europe) tout au long du week-end des 9 et 10 mai. Des cérémonies du souvenir se sont d’abord tenues le 8 mai sur la grande artère de Whitehall, dans le centre de Londres. De nombreuses écoles ont organisé des initiatives de toutes sortes afin de participer à l‘événement.

En Russie, le grand jour était le 9 mai. Une impressionnante parade militaire, à laquelle ont participé plus de 16 000 soldats, a eu lieu sur la place Rouge au coeur de Moscou. Il s’agissait pour le président Vladimir Poutine de montrer les muscles de la nation alors qu’il reste en froid avec les puissances occidentales à cause des tensions persistantes en Ukraine.