DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen : l'Arabie saoudite annonce une trêve humanitaire de cinq jours

La coalition anti-Houthis va cesser pendant cinq jours ses bombardements au Yémen. C’est ce qu’a annoncé ce vendredi, à Paris, le chef de la

Vous lisez:

Yémen : l'Arabie saoudite annonce une trêve humanitaire de cinq jours

Taille du texte Aa Aa

La coalition anti-Houthis va cesser pendant cinq jours ses bombardements au Yémen. C’est ce qu’a annoncé ce vendredi, à Paris, le chef de la diplomatie saoudienne, Adel Al-Jubeir. Cette trêve prendra effet à partir de mardi 23 heures. Elle doit permettre l’acheminement de l’aide humanitaire à une population qui est frappée par de graves pénuries.

Point of view

C'est une occasion pour les Houthis de montrer qu'ils tiennent à leur peuple et nous espérons qu'ils accepteront cette offre pour le bien du Yémen.

“C’est une occasion pour les Houthis de montrer qu’ils tiennent à leur peuple et nous espérons qu’ils accepteront cette offre pour le bien du Yémen’‘, a souligné Adel Al-Jubeir.

Cette trêve a été annoncée à l’issue d’une réunion à Paris entre les dirigeants du Golfe et le secrétaire d‘État américain John Kerry. Ce dernier a indiqué qu’une catastrophe humanitaire était en train de se préparer au Yémen. ‘‘La population est à court de nourriture, à court de médicaments, de carburant. Il est clair que nous vivons un moment important.”

Pour l’heure, les raids aériens se poursuivent et ils se sont même intensifiés sur Saada, le fief des Houthis, au nord. Avant de bombarder, les avions de la coalition ont largué des tracts incitant la population à fuir la région.

En six semaines, ces frappes aériennes auraient fait plus de 1.300 morts dont énormément de civils ainsi que des milliers de déplacés. A Sanaa, la capitale, les pro-Houthis ont manifesté leur colère contre l’Arabie saoudite.

Une colère partagée par les Iraniens, nombreux à défiler après la prière du vendredi en signe de solidarité à l‘égard du peuple yéménite. À Téhéran, des manifestants ont entonné des slogans hostiles aux Etats-Unis et à la famille royale saoudienne.