DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

A400M : les vols d'essai maintenus, en dépit du crash de Séville


Espagne

A400M : les vols d'essai maintenus, en dépit du crash de Séville

Les 137.000 employés d’Airbus étaient appelés à observer une minute de silence ce lundi en hommage aux quatre salariés espagnols tués samedi près de Séville dans le crash d’un A400M flambant neuf destiné à la Turquie.

Les deux boîtes noires de l’appareil sont en cours d’analyse. Mais l’avionneur européen ne compte pas attendre les conclusions de l’enquête : les vols d’essai de son transporteur militaire reprendront comme prévu ce mardi.

A l’ouverture de la bourse de Paris, le titre Airbus effaçait tout de même ses gains de la semaine dernière. L’A400M est entré en service en 2013 avec plus de 3 ans de retard qui ont coûté près de 5 milliards d’euros à Airbus. Seuls 12 exemplaires ont à ce jour été livrés.

En attendant de connaître les causes du crash, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et la Malaysie ont cloué au sol leurs A400M. La France, qui en possède six, a apporté son soutien à Airbus, appelant à “ ne pas tirer de conclusions hâtives “ du crash de samedi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ex-république yougoslave de Macédoine : retour au calme