DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

17 singes appartenant à des espèces protégées dérobés dans un zoo français


monde

17 singes appartenant à des espèces protégées dérobés dans un zoo français

Le ZooParc de Beauval situé à environ 220 km au Sud de Paris a déclaré le vol de 7 tamarins lions dorés et 10 ouistitis argentés dans la nuit de samedi à dimanche.

“Des singes extrêmement rares et fragiles qui font partie de programmes d‘élevages internationaux et qui ne nous appartiennent pas”, a fait savoir la direction de l‘établissement, précisant que les tamarins lions dorés étaient la propriété du gouvernement brésilien.

Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances du vol dans ce zoo pourtant réputé bien protégé.

Pour l’heure, aucune piste ne semble privilégiée, même si la possibilité d’un réseau de revente à des particuliers vient spontanément à l’esprit.

De fait, “aucun parc ne prendrait des animaux qui ne sont pas ‘clean’ et d’ailleurs, les zoos n’achètent pas les animaux, mais se les échangent”, explique une responsable de Beauval.

Il ne reste alors que 2 pistes selon elle, celle du collectionneur peu regardant et celle du marché parallèle des nouveaux animaux de compagnie.

Toute la blogosphère se mobilise avec le #rendezlessinges pour retrouver très vite et en bonne santé les 17 pensionnaires manquants du ZooParc de Beauval.

Gros plan sur les deux espèces volées

Le tamarin lion doré

Aussi connu sous le nom de singe lion doré ou petit singe lion, cette espèce de primate appartient à la famille des Cebidae.

On le trouve dans l’est du Brésil, au centre et au sud du littoral de l‘État de Rio de Janeiro.

Il vit généralement en groupe de 5 à 6 individus.

Il possède une large gamme de vocalisations servant à communiquer avec ses congénères.

Il se nourrit essentiellement de fruits mûrs, de fleurs et de nectar, et à l’occasion d’insectes entre autres.

Le ouistiti argenté

Avec ses 15 centimètres et ses 300 g, il fait partie des plus petits singes du monde.

Il vit dans la forêt tropicale brésilienne, principalement dans le creux des arbres.

Il se nourrit de fruits, de feuilles et de racines et fait des trous dans les arbres pour en récolter la sève et les insectes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Alcool : les Français parmi les plus gros buveurs selon l'OCDE