DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La croissance britannique est basée sur la dette privée pour Peter Urwin

Vous lisez:

La croissance britannique est basée sur la dette privée pour Peter Urwin

Taille du texte Aa Aa

En Grande Bretagne, quelques jours après le succès des conservateurs aux élections, une grande partie des Britanniques peine à voir la couleur du redressement de l‘économie.
Cette économie, comment est-elle perçue ? L’envoyée spéciale d’Euronews à Londres, Sarah Chappell, a posé la question à Peter Urwin, professeur d‘économie appliquée à l’Université de Westminster.

“Actuellement, nous avons une économie qui est orientée par les dépenses des consommateurs qui sont basées sur les crédits associés aux cartes bancaires des personnes qui pensent pouvoir dépenser un petit peu plus. Mais je ne pense pas que nous puissions sur le temps long soutenir ces niveaux de croissance, estime Peter Urwin, car ils sont largement issus d’une économie festive qui veut qu’on dépense beaucoup d’argent et qu’on épuise l‘épargne”.

La Banque d’Angleterre a récemment décidé de laisser son taux d’intérêt principal à 0,50%, niveau auquel il est fixé depuis six ans maintenant.

“Si les taux d’intérêt commencent à être relevés au moment oú l‘économie est en croissance parce que les gens dépensent beaucoup d’argent grâce aux prêts des cartes de crédit ou au marché immobilier ou que sais-je encore, alors là ce sera un désastre”, prédit Peter Urwin, professeur d‘économie appliquée à l’Université de Westminster.

Après un premier mandat marqué par “la remise en état et la reprise” dans la foulée de la crise financière, David Cameron, qui a eu le plaisir de former un gouvernement uniquement composé de membres du parti conservateur, a affirmé devant les députés britanniques, je le cite : “nous allons faire en sorte que la reprise économique touche l’ensemble du pays”.