DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Grèce a puisé mardi dans un fonds spécial pour rembourser le FMI


économie

La Grèce a puisé mardi dans un fonds spécial pour rembourser le FMI

Il s’agit d’une initiative du gouverneur de la Banque de Grèce Yannis Stournaras : la Grèce a puisé dans un fonds d’urgence pour rembourser mardi 750 millions d’euros au Fonds monétaire international. Un compte spécial de l’institution dédié aux besoins extraordinaires doté de 660 millions d’euros pour l’utilisation duquel le FMI a donné son autorisation.

“Tant que les salaires et les pensions de retraite sont versés, pas de problèmes, compte tenu qu’ils sont payés par les recettes actuelles de l’Etat. L’Etat grec ne s’est pas arrêté de fonctionner donc vous comprenez que sur cette question nous sommes entièrement couverts, estime l‘économiste Charalabos Gotsis. Si on parle des obligations envers les créanciers, l’an dernier, la majorité du pays a réussi à se financer avec les réserves existantes.
A partir d’aujourd’hui le pays dispose de réserves suffisantes pour assurer les prochains paiements mais jusqu‘à la mi-juin seulement”.

Le ministre grec des finances Yannis Varoufakis avait averti ses homologues de la zone euro lundi que la question des liquidités était extrêmement urgente pour la Grèce.

“Alors que le gouvernement est dans la dernière ligne droite pour arriver à un accord avec ses créanciers, un second défi vient de surgir, explique Symela Touchtidou, notre correspondante à Athènes. Toutes les mesures décidées devront recevoir l’aval du gouvernement de coalition et du parlement et ce ne sera pas chose facile”.

“On préfère un gouvernement qui respecte ses engagements, explique cet athénien, même si ça provoque une rupture, à n’importe quel prix. Respecter ses engagments sera meilleur que tout autre accord.

“La rupture aurait du se produire avant, quand le plan d’aide a débuté, affirme une retraitée d ela capitale. ça aurait été mieux. Maintenant c’est trop tard je pense”

Les créanciers de la Grèce doivent toujours lui verser la dernière tranche du prêt accordé, contre les réformes demandées. Au cours du seul mois de juin, Athènes devra rembourser 2 milliards d’euros sur les intérêts et le principal de sa dette.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Verizon rachète le moteur de recherche AOL pour quatre milliards d'euros