DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Népalais fuient Katmandou pour la deuxième fois en quinze jours


Népal

Les Népalais fuient Katmandou pour la deuxième fois en quinze jours

Après ce nouveau séisme, c’est à nouveau la fuite. La capitale népalaise se vide de ses habitants pour la deuxième fois en à peine quinze jours.

Ceux qui n’ont pas fui vont passer la nuit à la belle étoile, par crainte des répliques. Il y en a déjà eu six dans la foulée du séisme.

Les habitants commençaient à peine à se remettre de la catastrophe.

“Nous avons tous peur de rentrer chez nous ou à l’intérieur parce que le séisme était si puissant. Il a encore été très fort. On a tellement peur, comment pourrait-on aller à l’intérieur ?” se demande un jeune Népalais.

Le séisme a aussi fait plus d’un millier de blessés, beaucoup moins que lors du précédent séisme, mais cet afflux est un nouveau défi pour le personnel de l’hôpital de Katmandou.

Dans les états indiens frontaliers du Bihar et de l’Uttar Pradesh, plusieurs victimes sont à déplorer, sans parler des destructions.

Euronews a rencontré un alpiniste italien de retour du Népal : “Le problème est que les structures, les bâtiments et les maisons ne sont pas prêts à subir un séisme. Les techniques de construction sont peu évoluées. En plus, dans quelques jours, la mousson va arriver, avec le mauvais temps et ces gens sont hors de chez eux, c’est très dur pour eux. Toutes les opérations de sauvetage doivent aller vite” estime Marco Confortola.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Les séismes, un système de réactions en chaîne