DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Esther Duflo, lauréate du Prix des Sciences sociales Princesse des Asturies

L‘économiste franco-américaine Esther Duflo lauréate du Prix des Sciences sociales 2015 de la Fondation Princesse des Asturies. La cérémonie

Vous lisez:

Esther Duflo, lauréate du Prix des Sciences sociales Princesse des Asturies

Taille du texte Aa Aa

L‘économiste franco-américaine Esther Duflo lauréate du Prix des Sciences sociales 2015 de la Fondation Princesse des Asturies.

La cérémonie d’attribution de remise de ce prix s’est déroulée à l’Hôtel de la Reconquista d’Oviedo, capitale de la communauté autonome et de la province des Asturies, ici à l’Hôtel de la Reconquista.

Le jury, présidé par Carmen Iglesias Cano a décidé de récompenser Esther Duflo pour ses contributions novatrices et décisives à l‘économie du développement et l‘étude des politiques anti-pauvreté.

Esther Duflo est Professeur d‘économie du développement et de réduction de la pauvreté au Massachusetts Institute of Technology (MIT). Déjà décorée de prix prestigieux – elle a notamment reçu en 2010 la médaille John Bates Clark, un mini Nobel d‘économie – elle est l’une des économistes les plus en vue de sa génération.

En 2012, elle a été nommée au sein du President’s Global Development Council, un organisme américain chargé de conseiller le président américain Barack Obama et son administration sur les questions de développement.

Au MIT Esther Duflo dirige le laboratoire de recherche Abdul Latif Jameel sur la lutte contre la pauvreté. Elle fonde son travail sur des expériences de terrain, en partenariat avec des organisations non-gouvernementales (ONG). Son laboratoire attire des étudiants du monde entier.

Elle est également directrice des programmes sur le développement économique au Center for Economic Policy Research.

Avant de s’intéresser à l‘économie, Esther Duflo s’est d’abord formée aux sciences sociales et à l’histoire. Elle s’est ensuite spécialisée dans l‘économie du développement notamment dans les domaines de l‘éducation, du comportement des ménages, de la microfinance et de la pauvreté.

Elle est aussi l’auteur de “Repenser la pauvreté”, un livre coécrit avec l’Indien Abhijit Vinayak Banerjee qui a reçu, en 2011, le prix du livre économique Financial Times/Goldman Sachs.

La même année, le magazine américain Time citait Esther Duflo sur sa liste des cent personnalités les plus influentes du monde.

La Fondation Princesse des Asturies décerne au total huit prix, en Sciences sociales, Communication et Humanités, Recherche scientifique et technique, Lettres, Arts, Sports, Concorde et les Arts.

La cérémonie de remise des prix aura lieu en octobre.
À cette occasion, Esther Duflo et les autres lauréats se verront remettre un chèque de 50.000 euros et une sculpture de Juan Miró.