DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Burundi : la radio publique, enjeu des combats à Bujumbura


Burundi

Burundi : la radio publique, enjeu des combats à Bujumbura

Le contrôle de la radio-télévision publique au coeur des combats entre militaires loyalistes et putschistes à Bujumbura, la capitale.

Les forces du général Niyombare, auteur du coup d’Etat de la veille, tentaient depuis l’aube jeudi de s’en emparer.Les tirs ont redoublé juste après la diffusion d’une allocution téléphonique du président Nkurunziza promettant le pardon aux putschistes qui déposeraient les armes.

Plus tôt, dans un tweet, le Président avait appelé tous les Burundais au calme et assuré contrôler la situation.

En Tanzanie pour un sommet régional au moment du putsch, Pierre Nkurunziza se trouverait toujours à Dar es Salaam, dans un lieu tenu secret.

Le coup d’Etat a été accueilli dans la liesse mercredi à Bujumbura, où la foule manifestait depuis le 26 avril contre la décision du président sortant de briguer un troisième mandat, en dépit de la constitution.

Réunie en urgence en Ethiopie ce jeudi, l’Union africaine a condamné le coup d’Etat et à appeler au rétablissement du dialogue politique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Australie : oui au "Pirate des Caraïbes", non à ses chiens