DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sports United : succès des marins et des pentathlètes français

Joe Allen : “Bonjour et bienvenue dans notre émission hebdomadaire, Sports United. Voici un petit avant-goût de ce qui vous attend cette semaine

Vous lisez:

Sports United : succès des marins et des pentathlètes français

Taille du texte Aa Aa

Joe Allen : “Bonjour et bienvenue dans notre émission hebdomadaire, Sports United. Voici un petit avant-goût de ce qui vous attend cette semaine : les magiciens du rugby à 7, la belle histoire de Kevin McDowell et le mode d’emploi d’un sport mécanique écologique”.

Carton plein pour les Fidjiens

Joe Allen : “La seizième édition des World Series de rugby à 7 touche bientôt à sa fin. L’avant-dernière étape de la saison vient d’avoir lieu à Glasgow, où les Fidjiens ont fait forte impression. Les voilà idéalement placés pour décrocher leur premier titre mondial depuis dix ans”.

C’est le scénario parfait pour les Fidjiens qui remportent le Tournoi de Glasgow, en profitent pour s’installer en tête du classement général et obtiennent par la même occasion leur billet pour les Jeux olympiques de Rio.

En finale, en Ecosse, les magiciens du rugby à 7 battent les Néo-Zélandais 24 à 17 grâce notamment à Apisai Domolailai, auteur de deux essais.

Les All Blacks, vainqueurs de 12 des 15 premières éditions des Séries Mondiales, sont eux aussi qualifiés pour les J.O. tout comme les Sud-Africains.

Le quatrième et dernier ticket pour Rio, que convoitent l’Angleterre et l’Australie, sera attribué ce week-end à Londres à l’issue de l’ultime tournoi de la saison.

Dongfeng au bout du suspense

Joe Allen : “La Volvo Ocean Race – le tour du monde à la voile par équipes – fait escale aux Etats-Unis. L’arrivée de la sixième étape était jugée à Newport, dans l’Etat de Rhode Island. La remontée de l’Atlantique a donné lieu à une bataille tactique et à de multiples rebondissements”.

Dongfeng, qui avait déjà gagné la troisième étape à Sanya avant de voir son mât se briser entre Auckland et Itajai, l’emporte à Newport. Charles Caudrelier et ses coéquipiers ont eu le temps de réparer leur monocoque avant de quitter le Brésil pour un parcours de plus de 8.000 kilomètres et un total de 17 jours passés en mer.

Le voilier chinois, qui a un équipage majoritairement français, l’emporte au terme d’une véritable régate, d’un véritable mano à mano avec Abu Dhabi.

Les Emiratis franchissent la ligne d’arrivée seulement 3 minutes et 25 secondes après leurs rivaux, mais ils gardent les commandes du classement général. Toute la flotte reprendra le large dès dimanche en direction de Lisbonne.

Les Allemands à la maison à Bled

Joe Allen : “Le coup d’envoi de la Coupe du monde d’aviron a été donné le week-end dernier sur le lac de Bled, en Slovénie. Des représentants de 34 pays se sont affrontés pendant deux jours, et les Allemands ont surclassé la concurrence dans l‘épreuve-phare, le huit”.

5 minutes 35 secondes et 24 centièmes : c’est le temps précis qu’il faut aux Allemands pour avaler deux kilomètres à la force des rames sur le plan d’eau de Bled. Le deuxième bateau allemand se classe troisième juste derrière l‘équipage polonais.

Les Français – les plus rapides sur les 500 derniers mètres, mais partis trop lentement – ratent le podium pour deux dixièmes de seconde. La médaille sera à leur portée lors des championnats d’Europe qui auront lieu dans deux semaines à Poznan, en Pologne.

Grande première pour Valentin Belaud

Joe Allen : “Le fondateur des Jeux olympiques modernes, le Baron Pierre de Coubertin, a décrit le sport qui suit comme “un test des qualités mentales d’un homme et de ses capacités physiques afin de déterminer l’athlète idéal”. Il parlait du pentathlon moderne, et c’est un Français qui s’est avéré le sportif le plus complet lors de la quatrième étape de la Coupe du monde”.

Valentin Belaud monte sur la plus haute marche du podium à Kecskemet, en Hongrie. Le Français s’impose avec un total de 1504 points à l’issue des cinq épreuves : l’escrime, la natation, l‘équitation, le tir au pistolet et la course à pied.

Il devance de 9 points le triple champion du monde, le Russe Ilia Frolov, et de 17 points un autre Français, Valentin Prades. C’est la première fois que Valentin Belaud, quatrième l’an passé des championnats du monde et des championnats d’Europe, s’adjuge une manche de la Coupe du monde.

La belle histoire de Kevin McDowell

Joe Allen : “Parfois, le monde du sport nous réserve de belles histoires avec comme ingrédients la détermination, le courage et la combativité. Exemple avec Kevin McDowell, un jeune triathlète américain qui s’est battu contre un cancer avant de faire son retour parmi l‘élite de son sport.”

Kevin McDowell : “Si je regarde en arrière, en 2011, je me préparais pour les championnats du monde puisque le titre mondial était mon grand objectif. En début de saison, j’ai disputé ma première compétition en Floride et à ce moment-là, tout allait bien. Et puis deux jours plus tard, j’avais ce truc dans le cou. Ma mère l’a vu et je suis allé passé des examens. Cela s’est révélé être un cancer, le lymphome de Hodgkin.”

Kevin McDowell : “A aucun moment, je n’ai pensé que je ne pourrais pas reprendre la compétition. Je savais que c‘était juste un contre-temps. Je n’avais pas réalisé à quel point la chimiothérapie m’affaiblirait, et que ça me prendrait tellement de temps pour retrouver toutes mes capacités physiques.”

Kevin McDowell : “J’aurais sans doute dû y aller plus lentement. J’ai commencé à reprendre l’entraînement, et les choses se sont progressivement améliorées. Mais je n’ai pris le temps de récupérer totalement. J’ai eu quelques succès l’année suivante, sauf que mon corps a commencé à me trahir”.

Kevin McDowell : “Mentalement, c‘était de plus en plus fatigant, mais j’ai insisté jusqu’au moment où j’ai compris que les choses empiraient et que je devais ralentir le rythme. Il n’y a jamais eu le moindre moment où je me suis dit que j’allais arrêter. Je me disais plutôt que je devais récupérer et laisser faire les choses, car la passion pour mon sport, je l’ai toujours eue.”

Kevin McDowell : “Je ne pouvais pas demander mieux qu’un jour comme celui-là. Etre de retour au sommet de ma forme et sur un podium de Coupe du monde, ça m’a procuré un sentiment incroyable. Et il y a beaucoup de gens que je dois remercier pour ça.”

Formule E : mode d’emploi

Joe Allen : “La réduction de notre empreinte carbone, ça devient de plus en plus important. Pour cela, le sport a un rôle à jouer et le championnat de Formule E va dans la bonne direction. Les voitures électriques utilisent les technologies les plus modernes et repoussent les frontières pour le futur. L’ancien pilote Oriol Servia, désormais à la tête de l‘écurie Dragon Racing, nous aide à y voir plus clair”.

Oriol Servia : “La voiture électrique, c’est un peu comme la lumière à la maison. Vous appuyez sur le bouton, et ça s’allume. A la seconde où vous démarrez la voiture, elle donne la pleine mesure de sa puissance et cela change forcément la façon de conduire. Il faut davantage de finesse pour en tirer le meilleur une fois sur la piste”.

Oriol Servia : “La Fédération internationale de l’automobile vous impose un temps imparti pour changer de voiture. C’est pour des questions de sécurité, pour être certain que les pilotes aient le temps d’attacher leur ceinture de sécurité. Il existe le “regen”. On ralentit le moteur pour économiser la batterie et garder assez d‘énergie pour piloter de façon plus agressive quand c’est nécessaire”.

Oriol Servia : “Il y a aussi un bouton magique et son utilisation dépend uniquement du public. C’est ce qu’on appelle le “fan boost”. Les trois pilotes qui ont obtenu le plus de votes sur internet peuvent avoir davantage de puissance durant un court laps de temps durant la course. Quand vous activez ce bouton, ça vous permet de dépasser plus facilement, et parfois, ça peut faire la différence pour la victoire”.

Badminton : agilité et rapidité

Joe Allen : “Dans un épisode précédent de Sports United, on vous a détaillé le smash, l’arme fatale en badminton. Cette semaine, pour terminer notre émission, on vous montre davantage d’images de ce qui est le plus rapide de tous les sports de raquette. Profitez bien de ce clip et au nom de toute l‘équipe de Sports United, je vous remercie d’avoir regardé notre émission et je vous donne rendez-vous la semaine prochaine.”