Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Syrie : l'armée progresse au nord de Damas, perd du terrain dans le centre

Access to the comments Discussion
Par Sandrine Delorme  avec APTN, Reuters
Syrie : l'armée progresse au nord de Damas, perd du terrain dans le centre

<p>Les forces d’Assad et du Hezbollah libanais luttent côte à côte avec succès contre les insurgés dans les montagnes de Qalamoun le long de la frontière avec le Liban. </p> <p>Depuis hier, les batailles s’intensifient. Les insurgés du Front al-Nosra et d’Etat islamique reculent devant l’avancée des troupes syriennes qui contrôleraient 80 % de cette zone qui commence au nord de la banlieue de Damas. </p> <p><strong>D’autres groupes d’insurgés progressent en revanche dans le centre du pays</strong>. </p> <p>Hier, les forces d’Etat islamique ont fini par s’emparer d’Al Soukhna, et de tous les postes de l’armée jusqu‘à Palmyre. </p> <p><strong>La bataille se déroule maintenant à environ deux kilomètres de la cité antique, classée au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco</strong>. </p> <p><img src="http://www.euronews.com/media/download/articlepix/palmyra-bb-140515m.jpg" alt="" /></p> <p>Après la chute d’Al Soukhna, 1 800 familles ont fui vers Palmyre où trois centres d’accueil ont été ouverts. </p> <p>Dans cette zone, les combats auraient fait <strong>110 morts</strong> dans la nuit de mardi à mercredi : 70 membres des forces du régime et 55 jihadistes.</p> <p><blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">SOS! SOS! SOS! Ancient city of <a href="https://twitter.com/hashtag/Palmyra?src=hash">#Palmyra</a> (Tadmur, Syria) is said to be the next target of <a href="https://twitter.com/hashtag/IS?src=hash">#IS</a> <a href="http://t.co/aHivDW9ZGc">pic.twitter.com/aHivDW9ZGc</a></p>— IrmakYenisehirlioglu (@Irmak_Ye) <a href="https://twitter.com/Irmak_Ye/status/598804958411030528">14 Mai 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p>Beaucoup plus au sud, près d’Idlib, les forces rebelles, divers groupuscules islamiques, ont aussi conquis des check point de l’armée régulière syrienne à coup d’explosifs.</p>