DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : la Transcarpathie, enclavée à l'ouest, affectée par la crise

Vous lisez:

Ukraine : la Transcarpathie, enclavée à l'ouest, affectée par la crise

Taille du texte Aa Aa

D’un point de vue géographique, c’est le centre de l’Europe.
Mais économiquement, ce territoire qui appartenait auparavant à l’empire d’Autriche-Hongrie est un peu oublié.
L’enclave de Transcarpathie est située dans les confins occidentaux de l’Ukraine.
Comment est-elle affectée par la crise, alors que le pays est en attente d’une décision du Fonds monétaire international sur une deuxième tranche d’aide, et que les combats font toujours rage dans l’est?

“Comme dans le reste de l’Ukraine, la Transcarpathie ressent les effets de la guerre. Les ventes de détail ont chuté de 25% cette année. Certes la situation est moins pire ici que dans l’est de l’Ukraine, où il y a des combats, mais les gens le ressentent dans leur vie quotidienne”, analyse l‘économiste Oszkar Balogh.

Les habitants de Transcarpathie tirent leurs revenus essentiellement de l’agriculture, du tourisme et des services, des secteurs particulièrement fragilisés par la crise ukrainienne.

“La Transcarpathie n’a jamais fait partie des régions riches d’Ukraine. Mais la situation s’est dégradée avec la guerre. Le salaire est d’environ 120 euros par mois. Les investisseurs étrangers et les touristes sont rares, bien que la guerre ait lieu loin d’ici”, commente la reporter d’euronews Beatrix Asboth.

“Depuis la guerre, le tourisme est affecté, les Hongrois ne viennent plus par exemple, on a juste vu deux groupes l’année dernière. Les Ukrainiens, eux, viennent chaque week-end”, renchérit Klara Fazekas, qui tient une maison d’hôte à Gecha.

Si les Hongrois ont renoncé à s‘évader dans cet îlot de tranquillité, Budapest ne tourne pas le dos cependant à ce territoire où la minorité hongroise est forte d’environ 150 000 personnes.

“On reçoit de l’aide de la Hongrie à travers un programme spécial. D’abord il y a des subventions, le gouvernement hongrois a lancé un programme, par exemple de restauration pour les enfants, ou de soutien pour les professeurs. On reçoit surtout de l’argent, que les communautés peuvent utiliser selon leurs besoin”, explique le maire de Gecha, Andra Mester.

De nombreux habitants de Transcarpathie ont par ailleurs fait le choix de se rapprocher des centres urbains pour multiplier les chances de trouver un travail, que ce soit en République Tchèque, en Slovaquie, en Hongrie ou dans la capitale ukrainienne Kiev.

Selon le fonds monétaire international, le contexte géopolitique dans l’est de l’Ukraine va continuer de peser sur l‘économie. Il mise sur un recul du PIB de 5.5% pour 2015.