DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Drame de Clichy-sous-Bois : la relaxe des policiers divise la France


France

Drame de Clichy-sous-Bois : la relaxe des policiers divise la France

La relaxe des deux policiers dans le drame de Clichy-sous-Bois divise en France.

Près de dix ans après les faits, c’est le choc pour les familles de Bouna Traoré et Zyed Benna, les deux adolescents morts électrocutés sur un site EDF où ils s‘étaient réfugiés pour échapper à la police. En quittant l’audience à Rennes, Adel Benna, le frère de Zyed Benna, a dénoncé une justice à deux vitesses. “Je suis écoeuré, je suis déçu, je suis dégoûté, je suis tout ce que vous voulez. Les policiers sont intouchables alors… Ce n’est pas que dans cette affaire, ils ne sont jamais condamnés,” a-t-il commenté, fataliste.

Les policiers ont eux laissé leur avocat, Daniel Merchat, s’exprimer en leur nom. “ Ces 9 ans ont été 9 années de souffrance. Et donc, aujourd’hui, ce long chemin de souffrance s’est terminé. Donc effectivement, pour eux c’est fini, et donc ils sont soulagés,” a-t-il déclaré.

Les deux policiers étaient jugés pour non assistance à personne en danger et encouraient jusqu‘à cinq ans de prison et 75.000 euros d’amende.

SOS-Racisme a estimé que cette relaxe laissait “ un immense sentiment de gâchis “ et n’exonérait pas les autorités d’une réflexion sur l’action des forces de l’ordre dans les quartiers populaires.

Les familles vont faire appel au civil pour obtenir des indemnités, leur ultime recours à ce stade de la procédure.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Europe : une opération navale mais de gros désaccords sur la répartition des demandeurs d'asile