DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Etat grec à court d'argent pour le prochain remboursement


économie

L'Etat grec à court d'argent pour le prochain remboursement

Les investisseurs ont vendu des obligations du Trésor grec lundi, faisant grimper les taux d’emprunt de la dette grecque alors que la question du prochain remboursement du pays reste en suspens. Les finances de l’Etat grec sont précaires et la volonté de réforme du gouvernement assez faible dans le sens oú l’entendent ses partenaires européens.

“On va vers une période cruciale explique Jeremy Stretch, responsable de stratégie chez CIBC. L’Etat grec est de plus en plus à court d’argent alors qu’on approche de la fin du mois et du remboursement pour le FMI le cinq juin. C’est comme si on allait vers un ultimatum qui va peut-être forcer les choses à avancer”.

Le porte-parole du gouvernement grec l’a rappelé lundi : “la Grèce a besoin d’un accord immédiat avec ses créanciers pour résoudre des questions de liquidités cruciales”.

“C’est clairement l’intérêt de la Grèce et de la zone euro dans son ensemble, d’arriver à un accord, a affirmé Pierre Moscovici, le commissaire européen aux affaires économiques et monétaires. Le seul scénario que nous prenons en compte au sein de la Commission européenne c’est la présence de la Grèce dans la zone euro : une Grèce forte dans zone euro forte”.

Dans une note interne, le Fonds monétaire international admet que la Grèce a peu de chance de pouvoir honorer le paiement d’une autre tranche de sa dette au FMI le 5 juin prochain : un paiement qui se monte à un peu plus de 300 millions d’euros.
Oui la Grèce a besoin d’un accord urgent avec ses créanciers.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Les cafés Segafredo vont entrer en bourse