DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cannes jour 5 : un dimanche au Palais

Vous lisez:

Cannes jour 5 : un dimanche au Palais

Taille du texte Aa Aa

Aujourd’hui, pas de films en compétition pour notre couverture quotidienne, mais une petite balade dans les coulisses du Palais. On vous emmène grâce à notre embed smartphone, là où le public n’a pas accès. Et même à l’intérieur du Palais, il faut montrer plusieurs fois pattes blanche, avoir la bonne accréditation, la bonne couleur et même, parfois, le bon “sur-badge”, délivré au jour le jour pour des événements exceptionnels. Et seuls les détenteurs de la ou les bonnes accréditations peuvent accéder à tel ou tel endroit, tel Photo-Call, telle conférence de presse, ou tel déjeuner privé.
Nous vous emmenons donc derrière les portes, à la sortie des conférences, sur les balcons et les terrasses, côté jardin et côté port, en voyant de loin la Croisette et les plages… pour une journée de journaliste à Cannes…

Vincent Cassel et Maïwenn, en compétition pour Mon roi, sortent de la conférence de presse du film. L’ascenseur les attend.

Plus tard, on croise Costa Gavras, aux côtés du Premier Ministre français, Manuel Valls et de Fleur Pellerin, Ministre de la Culture française. Interview pour les news. Mais Valls ne dira rien…

Va suivre un déjeuner sur la terrasse du Salon des Ambassadeurs, côté mer, mais auquel la presse n’est pas conviée, il faudra attendre pour manger, il nous reste beaucoup de travail…

Mais avant de rejoindre la salle de montage, un petit tour à 360 degrés derrière le Palais. En partant du Port, on retrouve le Palais et l’accès au Photo-Call (tente blanche) où Cate Blanchett est en train d‘être mitraillée. En dessous, le Marché du film, et en continuant au loin, la Croisette et la plage…

Enfin, en passant dans un Salon V.I.P., par hasard, on tombe sur Isabella Rossellini, assise avec une amie en train de prendre le thé… On ne s’arrête pas, on dit bonjour courtoisement, puis, une fois sur la terrasse, on se cache derrière une plante verte et on fait un cliché de loin… La fille d’Ingrid Bergman – égérie des affiches du Festival – et de Roberto Rossellini a droit à un peu de tranquillité…

Demain: Les sélections parallèles…