DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pétrole : l'Irak et le Yemen font grimper les cours


économie

Pétrole : l'Irak et le Yemen font grimper les cours

Les cours du pétrole restent fermes lundi à cause des inquiétudes soulevées par l’approvisionnement de brut du Moyen-Orient en raison des combats au Yémen et en Irak.
Le prix du baril de brent de la mer du Nord a grimpé dans la journée aux alentours de 68 dollars alors que le baril de brut léger américain dépassait les 60 dollars.

La coalition arabe au Yémen a repris dimanche soir ses frappes aériennes, peu après l’expiration d’une trêve humanitaire de cinq jours.

En Irak, la prise de la ville stratégique de Ramadi, proche de Bagdad par le groupe État islamique ravive également les craintes sur l’avenir de la production de l’Irak, un des principaux producteurs d’or noir de l’Opep.

On notera toutefois que la hausse des cours du pétrole ces dernières semaines a eu pour effet de ralentir le déclin des puits de forage qui exploitent le pétrole de schiste aux États-Unis.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

L'Eglise d'Angleterre encore plus riche