DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

71ème anniversaire de la déportation des Tatars de Crimée sur fond de lutte politique entre Moscou et Kiev

En 1944, la population tatare vivant en Crimée depuis le XVème siècle avait été massivement déportée sur ordre de Staline. Et comme l’année dernière

Vous lisez:

71ème anniversaire de la déportation des Tatars de Crimée sur fond de lutte politique entre Moscou et Kiev

Taille du texte Aa Aa

En 1944, la population tatare vivant en Crimée depuis le XVème siècle avait été massivement déportée sur ordre de Staline.

Et comme l’année dernière, les cérémonies ont un goût particulier puisque la péninsule a été rattachée à la Russie

L’occasion pour le Premier ministre de Crimée d’appeler à l’unité : “il est vrai que les Tatars de Crimée sont revenus dans leur patrie historique. C’est un événement symbolique, à l‘époque sous l’Union soviétique, aujourd’hui sous le pavillon russe. Nous sommes convaincus que notre amitié sera plus forte et qu’ensemble, nous construirons la nouvelle Crimée”.

Mais à Kiev et sur la place Maidan, on n’est pas de cet avis. On refuse la division territoriale de l’Ukraine et la perte de la Crimée. Les Tatars font partie intégrante de la population ukrainienne.

L’occasion pour l’un des représentants tatars, de dénoncer un retour aux heures sombres : “aujourd’hui, les Tatars de Crimée revivent une page noire et sous la domination actuelle des occupants russes. Un état agresseur qui a commencé ouvertement à réprimer, physiquement et moralement les Tatars de Crimée, les poussant à quitter ce qui est leur terre natale”.

Le président ukrainien Petro Porochenko a pris part aux commémorations et il a salué la mémoire des Tatars victimes de la déportation, mais aussi de tous ceux qui ont perdu la vie l’an dernier en défendant une Crimée comme partie intégrante de l’Ukraine.