DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kiev exhibe les deux soldats russes présumés capturés dans l'Est ukrainien

L’Ukraine a exhibé ce mardi devant la presse les deux soldats russes présumés capturés samedi dans l’est du pays. Des représentants de l’OSCE, de

Vous lisez:

Kiev exhibe les deux soldats russes présumés capturés dans l'Est ukrainien

Taille du texte Aa Aa

L’Ukraine a exhibé ce mardi devant la presse les deux soldats russes présumés capturés samedi dans l’est du pays. Des représentants de l’OSCE, de l’Union européenne et d’Amnesty international ont pu s’entretenir avec les deux hommes, blessés lors de leur arrestation et opéré la veille à l’hôpital militaire de Kiev.

“ L’objectif de cette rencontre est de montrer que des membres actifs des forces armées russes, et bien des citoyens de la Fédération de Russie, se trouvent actuellement à Kiev. Ils sont détenus dans le cadre d’une enquête criminelle,” a précisé le porte-parole des services secrets ukrainiens, Markyian Lubkivsky.

Face caméra, les deux hommes disent appartenir à la “ troisième brigade des forces spéciales russes “ et être entrés en Ukraine il y a plus d’un mois avec 200 autres pour des missions de renseignement aux côtés des séparatistes pro-russes. Ils affirment être bien traités et adressent des messages à leurs proches.

Moscou a démenti leur appartenance aux forces actives au moment de leur capture et demande à Kiev de rencontrer les prisonniers.

C’est la seconde fois que l’Ukraine annonce publiquement avoir capturé des soldats russes dans l’est du pays. En août, une dizaine de parachutistes russes y avaient été faits prisonniers. Le président russe, Vladimir Poutine, avait alors soutenu qu’ils s‘étaient “ perdus “ lors d’une patrouille.

Kiev et les occidentaux accusent Moscou de soutenir militairement les séparatistes pro-russes dans l’Est ukrainien. La Russie nie catégoriquement toute implication. Selon le Kremlin, les Russes qui se battent aux côtés des séparatistes ukrainiens sont des volontaires qui ont gagné l’Ukraine de leur propre chef, et n’ont plus de lien avec l’armée russe.