DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen : reprise des raids aériens de la coalition anti-Houthis

Au Yémen, la coalition arabe emmenée par l’Arabie Saoudite a repris ce mardi ses raids aériens contre les positions de la milice chiite houthie. Ces

Vous lisez:

Yémen : reprise des raids aériens de la coalition anti-Houthis

Taille du texte Aa Aa

Au Yémen, la coalition arabe emmenée par l’Arabie Saoudite a repris ce mardi ses raids aériens contre les positions de la milice chiite houthie.
Ces frappes ont visé notamment la capitale, aux mains des Houthis depuis plusieurs mois.

Ce sont les premiers bombardements sur Sanaa depuis la fin de la trêve observée la semaine dernière.

On ignore le bilan exact de ces nouvelles frappes.
En tout cas, depuis le mois de mars, les violences ont fait plus de 1800 morts, d’après les Nations Unies.

> Voir le rapport (en anglais) de OCHA, l’organisme de l’ONU dédié aux situations d’urgence

Le secrétaire général de l’ONU était ce mardi à Genève. “J’exhorte les différentes parties à traiter leur différends au travers d’un dialogue politique, a déclaré Ban Ki-moon. Je réaffirme ma volonté de voir s’instaurer ce dialogue politique le plus tôt possible ici à Genève, avec la participation de toutes les parties”.

De son côté, le gouvernement yéménite a organisé ces derniers jours une conférence politique à Riyad en Arabie Saoudite – c’est là que ce gouvernement s’est réfugié face à l’avancée des Houthis au Yémen.

Le vice-président yéménite, Khaled Bahah a indiqué qu’il n’y aurait aucun dialogue avec les miliciens chiites tant que ceux-ci ne respecteront pas les résolutions de l’ONU, notamment celle qui les exhorte à se retirer des territoires qu’ils ont conquis.

Les Houthis ont pris le contrôle d’une grande partie du Yémen, obligeant le président Abd Rabo Mansour Hadi à fuir.

Les autorités yéménites accusent l’Iran de soutenir militairement cette milice chiite. Téhéran nie toute implication.