DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mélanome aux racines du mal

Vous lisez:

Mélanome aux racines du mal

Mélanome aux racines du mal
Taille du texte Aa Aa

Le biologiste Alain Eychène, spécialisé dans l’étude des cancers, a cherché à mieux comprendre le développement des cellules de la peau appelées mélanocytes, responsables de la pigmentation. En manipulant génétiquement des souris au pelage noir, les chercheurs ont identifié deux acteurs clés : les protéines BRAF et CRAF, indispensables au maintien du cycle cellulaire des cellules souches de mélanocytes et donc à la bonne pigmentation au cours de la vie. Sans ces deux protéines, le pelage des souris devient blanc. Une piste sérieuse pour enrayer la formation des mélanomes, tumeurs dont la cellule d’origine est précisément le mélanocyte.
Un épisode de la série Histoires de recherches.
A l’occasion de la Journée nationale de dépistage du cancer de la peau, le 22 mai

Plus de universcience