DERNIERE MINUTE

Sommet de Riga : les tensions à leur comble

Impossible d‘éluder le conflit ukrainien au sommet de Riga. Alors que l’Union européenne se réunit avec six pays de l’ex-URSS dans le cadre du

Vous lisez:

Sommet de Riga : les tensions à leur comble

Taille du texte Aa Aa

Impossible d‘éluder le conflit ukrainien au sommet de Riga. Alors que l’Union européenne se réunit avec six pays de l’ex-URSS dans le cadre du Partenariat oriental, le président ukrainien Petro Porochenko a certifié que les deux Russes arrêtés dans l’Est de l’Ukraine étaient bien des soldats.

“ Nous avons la preuve incontestable de la présence de l’armée russe, des troupes régulières, a-t-il annoncé à son arrivée. Aujourd’hui, l’OSCE et la Croix-Rouge internationale ont fait une déclaration officielle selon laquelle les soldats que nous avons hospitalisés et qui reçoivent un traitement correct sont d’authentiques soldats de l’armée russe. “

Voilà qui ne risque pas d’alléger le climat à Riga alors que l’Arménie et le Bélarus refusent une déclaration finale qui condamnerait l’annexion de la Crimée par la Russie et que d’autres comme l’Ukraine, la Moldavie et la Géorgie demandent à ce que leur vocation à rejoindre un jour l’UE soient reconnue.

“ Je ne pense pas qu’aucun pays ait à choisir entre l’Union européenne et la Russie, a prudemment expliqué la Première ministre danoise Helle Thorning-Schmidt. Ce sommet montre bien notre engagement envers le Partenariat oriental et montre bien que chaque pays est souverain et a le droit de faire ses propres choix. “

Côté russe, on est nettement moins diplomate. L’ambassadeur auprès de l’Union européenne, Vladimir Chizhov, a martelé au micro d’euronews la ligne de Moscou selon laquelle ce sommet est un événement anti-russe.

“ Certains Etats membres de l’Union européenne ne voient pas le Partenariat oriental comme un instrument pour amener les pays ciblés à rejoindre l’Union européenne. Ils le voient plutôt comme un instrument pour éloigner ces pays de la Russie “¨, a-t-il martelé.

La question de la dette grecque s’est aussi invitée au sommet. Le Premier ministre Alexis Tsipras doit rencontrer Angela Merkel et François Hollande en marge de la réunion officielle.