DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Angola : le journaliste Rafael Marques négocie sa relaxe


Angola

Angola : le journaliste Rafael Marques négocie sa relaxe

Le journaliste angolais Rafael Marques a finalement négocié sa relaxe à Luanda. Le plus célèbre opposant au régime du président Dos Santos était poursuivi en justice par sept généraux pour “ dénonciation calomnieuse.” Il risquait neuf ans de prison et plus d’un million d’euros d’amende.

En cause : son livre, “ Les Diamants du Sang : Corruption et Torture en Angola “, publié en 2011 au Portugal. Il y dénonçait des actes de torture et une centaine d’homicides perpétrés dans la région des Lundas par les entreprises d’extraction de diamants, ou leurs sociétés de sécurité, détenues par les généraux.

Rafael Marques y accusait ainsi les généraux, dont un proche du Président, d’avoir cautionné des crimes contre l’humanité. Ces derniers reprochaient au journaliste de ne pas leur avoir donné la parole.

Pour obtenir l’abandon des poursuites, Rafael Marques a dû s’engager à ne pas rééditer son livre. Selon lui, les généraux se sont engagés à faire preuve de vigilance pour protéger les mineurs et la population des Lundas.

“ L’abandon des accusations de diffamation portées à l’encontre du journaliste angolais Rafael Marques de Morais par le tribunal provincial de Luanda est une victoire pour la liberté d’expression et pour les droits humains dans le pays”, a déclaré Amnesty International .

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Juncker accueille Orban par un "Salut, dictateur"