DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

400 migrants débarqués en Indonésie, l'ONU appelle à les sauver

Echoués sur les côtes de la province d’Aceh en Indonésie, plus de 400 migrants ont été enregistrés dans ce camp de Langsa. La structure a été mise

Vous lisez:

400 migrants débarqués en Indonésie, l'ONU appelle à les sauver

Taille du texte Aa Aa

Echoués sur les côtes de la province d’Aceh en Indonésie, plus de 400 migrants ont été enregistrés dans ce camp de Langsa. La structure a été mise sur pieds il y a quelques jours seulement, alors que s’intensifiaient les débarquements de Bangladais ou de Rohingyas, minorité musulmane persécutée en Birmanie.

Ils se voient offrir une prise en charge basique : un repas, de la vitamine C, un traitement anti-poux pour les enfants, une tente où dormir.

Alors que des milliers de candidats à l’exil dérivent en mer dans le sud-est asiatique, Ban Ki Moon a appelé les Etats de la région à les sauver.

“Il y a un principe de non-refoulement, il ne faut pas les renvoyer dans une situation et des circonstances dangereuses”, a notamment déclaré le secrétaire général de l’ONU lors d’uen conférence à Hanoï, au Vietnam.

Se référant à un principe de la convention de l’ONU de 1951 relative au statut des réfugiés, il a incité les dirigeants thaïlandais, malaisiens et birmans à s’attaquer aux racines du problème.

Une conférence régionale est prévue en Thaïlande vendredi prochain.
La Birmanie, où sont présents plus d’un million de Rohingyas, considère cette communauté comme des immigrés illégaux du Banglasdesh voisin.
Les Rohingyas, apatrides, y sont privés de tout droit.