DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Burundi : un leader de l'opposition assassiné


Burundi

Burundi : un leader de l'opposition assassiné

A Bujumbura, la capitale du Burundi, malgré la trêve décrétée par le mouvement anti-troisième mandat, un leader de l’opposition a été assassiné. Zedi Feruzi, le président de l’Union pour la paix et la démocratie (UPD) a été tué avec son garde du corps alors qu’il rentrait chez lui.

La veille, des inconnus ont jeté trois grenades à proximité de l’ancien marché central, au milieu de la foule et des vendeurs, faisant au moins deux morts et quarante blessés.

Le Burundi est en pleine tourmente politique depuis l’annonce fin avril par le président Pierre Nkurunziza, de briguer troisième mandat.

Plus d’une centaine de milliers auraient fui leur pays. Ils ont trouvé refuge au Rwanda, mais surtout en Tanzanie, le grand voisin du Sud. Près de 50 000 réfugiés sont rassemblés sur les rives du lac Tanganyika.

Ils doivent faire face à une nouvelle menace : le choléra, qui se propage à cause de mauvaises conditions d’hygiène. Il aurait fait au moins 33 morts.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Irlandais votent largement en faveur du mariage homosexuel