DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Cannes jour 10 : Un Certain Regard...


monde

Cannes jour 10 : Un Certain Regard...

Joli nom pour un festival qui fait partie intégrante de la sélection officielle de Cannes. Seulement, les films ne concourent pas pour la Palme d’or, mais pour le Prix Un Certain Regard. C’est un peu une pépinière, une anti-chambre de la compétition.

Cette année, une programmation encore très riche, et nous reviendrons sur Euronews sur le Palmarès de cette compétition qui a lieu la veille de la remise de la Palme d’or.

Mais d’abord, entrons dans le Théâtre Debussy, à deux pas du tapis rouge du Grand Théâtre Lumière Ici, le tapis est plus modeste, mais là aussi il faut montrer patte blanche (ou plutôt rose pour la couleur de l’accréditation) pour rentrer voir les films d’Un Certain Regard…

Une fois dans la salle, le générique est le même que celui des films en Compétition officielle, sur une musique de Camille Saint-Saens, le “Carnaval des animaux”, une musique appropriée pour que le grand cirque qu’est Cannes au moment du Festival…

Vision du bon film de Corneliu Purumbuiu, Le Trésor (The Treasure) et ô surprise, dans la salle la divine Isabella Rossellini et Tahar Rahim, l’acteur du Prophète (The Prophet) de Jacques Audiard sont dans la salle à côté de moi…
En quittant la salle, je leur ai demandé de poser quelques instants pour une phot, mais je me suis trompé et j’ai enclenché la caméra vidéo…

Les photos, vous pouvez les trouver sur mon twitter…

Enfin, on sort et rejoignons la terrasse audiovisuelle où on lieu les rendez-vous entre les journalistes et les équipes de film.
L‘équipe du film iranien Nahid, et sa réalisatrice Ida sont là, il y a quelques jours, c’est nous qui l’interviewions…

Demain, pour finir en beauté en attendant le Palmarès, nous vous emmenerons dans les soirées du Festival, voir à quoi ressemble Cannes by Night…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Cinéma : oserez-vous vous inspirer du film "Saalam Taxi" ?