DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Festival de Cannes : suspense sur la croisette


France

Festival de Cannes : suspense sur la croisette

L’un des favoris pour la Palme d’Or qui doit être attribuée ce soir à Cannes est “Le fils de Saul”, premier film choc du hongrois Laszlo Nemes sur un déporté juif forcé de travailler dans les chambres à gaz à Auschwitz.

Il restitue l’horreur de la Shoah, sans presque jamais montrer les victimes.

Un film qui a déjà reçu le prix FIPRESCI remis par un jury constitué de critiques de cinéma internationaux pendant le festival de Cannes. Les critiques ont en effet beaucoup aimé le film :

“ ‘Le fils de Saul’ serait un geste courageux de la part du jury parce que c’est un premier film. Si ce n’est pas celui-là, j’aimerais que la Palme d’Or soit attribuée à Jia Zhang Kye”, confie le journaliste portugais João Antunes.

Le film du réalisateur chinois, “Mountains may depart”, est aussi l’un des favoris de la critique. Il raconte l’histoire d’un trio amoureux, sur trois époques différentes, sur fond d’une déshumanisation progressive entraînée par le capitalisme et la technologie.

“Pas de grand favori qui se dégage, même si les Italiens et les Chinois sont souvent cités, la compétition reste très ouverte et le palmarès risque de réserver quelques surprises” souligne notre envoyé spécial Frédéric Ponsard.

Mais s’il doit y avoir un favori, c’est incontestablement Nanni Moretti, l’un des seuls qui n’a pas déçu avec “Mia Madre”, dont l’actrice principale, Margherita Buy est aussi pressentie pour le prix d’interprétation féminine. Nanni Moretti a déjà reçu la Palme d’Or, il y a tout juste quatorze ans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des militantes traversent la frontière entre les deux Corées