DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les réfugiés de Ramadi peuvent enfin passer l'Euphrate et rejoindre Bagdad

Des déplacés sont morts de déshydratation en attendant l'ouverture du pont de Bzebiz

Vous lisez:

Les réfugiés de Ramadi peuvent enfin passer l'Euphrate et rejoindre Bagdad

Taille du texte Aa Aa

La fin d’une attente insupportable pour ces milliers de gens : La police a finalement ouvert le pont de Bzebiz séparant les provinces irakiennes d’Anbar et de Bagdad. Depuis 48 heures, des milliers de réfugiés ont ainsi traversé l’Euphrate, fuyant les combats à Ramadi.

Point of view

Nous avons tout perdu, nous ne savons pas ce qui est arrivé à nos familles

Mais pour passer, il faut avoir un “parrain” à Bagdad, un moyen pour les autorités selon elles d‘éviter que des terroristes ne s’infiltrent dans la foule jusqu‘à la capitale irakienne.

“Nous avons beaucoup souffert, déclare un déplacé. Tout ce qui nous appartenait a été détruit, nos animaux tués. On ne sait pas ce qui est arrivé à nos familles”.

Cela faisait cinq jours que ces gens attendaient, sur une terre aride, sans aide. Cinq réfugiés sont morts de fatigue et de déshydratation.

40.000 personnes ont quitté la province d’Anbar depuis vendredi.