DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La contre-offensive a été lancée sur Ramadi


Irak

La contre-offensive a été lancée sur Ramadi

Début officiel de l’opération de reconquête de la ville irakienne de Ramadi. Les forces irakiennes ont lancé ce mardi une offensive dans la province d’Anbar, afin d’isoler les factions d’Etat Islamique, avec en ligne de mire Ramadi, le tout soutenu par des raids aériens de la coalition internationale.

Ce sont les milices chiites qui vont prendre la direction des opérations.

“Nous avons environ 4000 combattants chiites qui viennent de la province de Salahuddin, explique un porte-parle de l’armée. Cela fait huit ou neuf mois qu’ils travaillent avec nous. Ils jouent un grand rôle dans les combats maintenant. Je pense que la libération de la province d’Anbar et sa capitale Ramadi ne prendra pas longtemps”.

Après Ramadi, Mossoul, la capitale djihadiste, sera la cible de l’armée… C’est dans cette perspective que des armes américaines ont été livrées. Mais contrôlée depuis un an par l’Etat Islamique, Mossoul risque d‘être un objectif difficile.

La crise humanitaire se poursuit, avec un exode massif vers Bagdad désormais, une ville que l’on ne peut rejoindre que si l’on a un “parrain” sur place… Un système récupéré par des trafiquants qui monnayent leur parrainage plusieurs centaines de dollars.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un trafic de clandestins démantelé à l'aéroport de Vienne