DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Manipulation du Libor : un premier trader sur le banc des accusés


économie

Manipulation du Libor : un premier trader sur le banc des accusés

Ouverture mardi du procès de Tom Hayes, ex-trader vedette d’UBS et de Citigroup, pour manipulations présumées du marché des taux d’intérêt Libor. L’ex-trader en produits dérivés sur le yen doit répondre de huit chefs d’accusation de tentative d’escroquerie que lui impute le Serious Fraud Office britannique pour la période allant de 2006 à 2010.
Ce procès fait suite à plusieurs enquêtes lancées à travers le monde sur une manipulation présumée du Libor qui est la référence de très nombreux produits financiers. Ces pratiques ont conduit plusieurs grandes banques et firmes de courtage internationales à transiger avec les autorités judiciaires et réglementaires, payant au total près de 9 milliards de dollars d’amendes : 8 milliards 250 millions d’euros.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

économie

Un tribunal italien interdit le service Uber-pop