DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Opération militaire en Irak : il faut reprendre Anbar aux jihadistes d'EI

Les autorités irakiennes avaient promis une contre-offensive majeure pour reprendre la province d’Anbar, après la prise de Ramadi et de Palmyre par

Vous lisez:

Opération militaire en Irak : il faut reprendre Anbar aux jihadistes d'EI

Taille du texte Aa Aa

Les autorités irakiennes avaient promis une contre-offensive majeure pour reprendre la province d’Anbar, après la prise de Ramadi et de Palmyre par les jihadistes d’EI, elle a été lancée ce matin avec en première ligne les milices chiites Hachid Chaabi et le soutien des frappes aériennes de la coalition internationale.

Point of view

Nous ferons de notre mieux et nous sommes déterminés à reprendre la province d'Anbar très bientôt.

Nous ferons de notre mieux et nous sommes déterminés à reprendre la province d’Anbar très bientôt“, déclarait le ministre irakien de la défense la semaine dernière.

L’opération a été baptisée “Labeïk ya Hussein”, “je réponds à ton appel, Ô Hussein”, une expression très religieusement connotée. Un cri de ralliement qui illustre la confessionnalisation croissante du conflit irakien.

Dans un premier temps, le gouvernement de Bagdad avait évité de faire appel aux milices chiites, car il ne voulait pas prendre le risque de s’aliéner les tribus sunnites qui ne soutiennent pas encore l’organisation Etat islamique.

Mais cette époque est révolue, malgré les frappes américaines, Bagdad ne semble plus avoir le choix, comme le reconnaît implicitement le Vice-Premier ministre irakien, Iyad Allawi :

J’ai personnellement reçu de nombreuses demandes en armement des forces armées irakiennes à Ramadi, mais cette aide n’a jamais été délivrée“.

Depuis trois jours déjà, les troupes, miliciens chiites et militaires, tentaient d’arrêter la progression des insurgés sunnites en direction de Falloujah et de Bagdad.