DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le documentaire sur la scène post punk et Cold Wave française sort le 17 novembre en DVD

Vous lisez:

Le documentaire sur la scène post punk et Cold Wave française sort le 17 novembre en DVD

Taille du texte Aa Aa

Il va donc falloir attendre encore un peu pour se procurer le DVD Les Jeunes Gens Modernes, le premier documentaire de référence sur la scène post punk et Cold Wave française des années 78-83.

Le documentaire de Jean-François Sanz a été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2014 et fait depuis le tour des festivals.

Etienne Daho, les Rita Mitsouko, Elli et Jacno, Marquis de Sade, Kas Product, ces noms vous disent quelque chose, n’est-ce pas ?

“C‘était une génération qui vivait un peu dans l’ombre des sixties, qui était peut-être un peu frustrée de ne pas avoir vécu la grande époque des sixties”, raconte Jean-François Sanz à Lyon, lors du Forum European Lab, où le film a été projeté.

A travers de nombreuse interviews (Etienne Daho, Daniel Darc, Béatrice Dalle, Philippe Pascal, Lio, entre autres) le documentaire met en lumière l’esprit qui animait les protagonistes de cette mouvance artistique.

“Dans la foulée du mouvement punk, cette génération a tout remis à plat, elle a décomplexé les gens. Cela leur a permit de s’emparer d’instruments, de faire de la musique sans avoir forcement de formation musical », affirme le réalisateur.

Pourquoi jeunes gens modernes ?

“C‘était une génération qui allait beaucoup puiser dans les avant-gardes passées et dans la modernité. Le film s’appelle Les jeunes Gens Modernes parce que c‘était vraiment quelque chose d’important pour l‘époque, même si le terme (moderne) lui même avait un coté désuet. Ce sont des gens qui ont aggloméré plein d’influences des avant-gardes passées , des années 50 et 60 […] Il n’y avait pas que la musique, ça passait beaucoup par la musique, mais (ça) allait de pair avec le look, l’attitude, le concept lié à tel ou tel groupe.”

Contrairement au mouvement punk, la Cold Wave (pendant quasiment exclusivement français de la New Wave) ne cherchait pas vraiment à changer le monde, l’ordre des choses. Sa vision était plus spectatrice de la tragédie humaine, politique notamment, dans les dernières années de la guerre froide. Des nouveaux romantiques ?

“On allait rechercher, pour les paroles de chansons, dans la littérature. Par exemple, William Burroughs et des gens comme ça ont été importants. La littérature romantique, le romantisme noir, l’expressionnisme, le cinéma expressionniste allemand ont été aussi des influences importantes”, souligne le réalisateur.

Jean-François Sanz est aussi l’auteur d’une compilation Des Jeunes Gens Mödernes, dont le deuxième volume vient de sortir début Mai, où l’on peut écouter, entre autres, « Les Tarots » d’Elli et Jacno ou « Wc Boy» de Medikao.

Pour plus d’info sur la compilation Des Jeunes Gens Mödernes :
www.bornbadrecords.net/releases/des-jeunes-gens-modernes-post-punk-cold-wave-et-culture-novo-en-france-volume-2