DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

USA : la fin provisoire du programme de surveillance des données

C'est la conséquence d'une procédure au Sénat. D'après les experts, il n'y a pas de risques majeurs pour la sécurité des Etats-Unis.

Vous lisez:

USA : la fin provisoire du programme de surveillance des données

Taille du texte Aa Aa

Aux Etats-Unis, le programme de surveillance des données téléphoniques a expiré la nuit dernière. Les Sénateurs n’ont pas réussi à se mettre d’accord pour adopter une loi censée renouveler ce programme de surveillance.
Depuis minuit, heure de Washington (06h00, heure de Bruxelles), les enregistreurs ont donc été débranchés.

Le principal responsable de cette situation s’appelle Rand Paul. Ce sénateur républicain, candidat à la prochaine présidentielle, se définit lui-même comme un “libertarien”, un défenseur des libertés individuelles. Et c’est lui qui a bloqué la procédure au Sénat. “Allons-nous renoncer à notre liberté comme si de rien n‘était ?”, a-t-il lancé. “Allons-nous nous laisser faire sans rien dire ? Moi, en tout cas, je ne peux pas accepter cela. Et je ne crois pas que les Américains l’acceptent aussi”.

Cette collecte massive des données avait été révélée au grand public par l’ancien consultant de la NSA, Edward Snowden.

Un nouveau vote est prévu au Sénat dans les prochains jours pour autoriser la reprise de la collecte de données.

D’ici là, d’après les spécialistes, il ne devrait pas y avoir de risque majeur pour la sécurité des Etats-Unis.