DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les longs et dangereux chemins des écoliers dans le monde


monde

Les longs et dangereux chemins des écoliers dans le monde

Pour de nombreux enfants, le chemin vers l’école est périlleux.

Dans les zones ravagées par la guerre ou les catastrophes naturelles, d’origines humaines ou non, la route est longue et semée d’embûches.

Des photographes de Reuters ont capturé au fil des ans certains de ces voyages à pied, difficiles mais primordiaux.


Xu Liangfan, 37 ans, accompagne des écoliers sur un sentier à flanc de falaise pour se rendre à l’école primaire Banpo à Bijie dans le canton de Shengji de la région du Guizhou en Chine. Située dans une montagne, l’école compte 68 élèves dont une vingtaine habitent dans le village de Gengguan. Les écoliers de Gengguan sont obligés d’emprunter ce sentier étroit et dangereux, seul chemin possible, pour se rendre tous les jours à l’école. Photo prise le 12 mars 2013.



Des écoliers s’agrippent aux rambardes en métal d’un pont partiellement détruit pour traverser une rivière sur le chemin de l’école de Lebak en Indonésie. Un pilier de ce pont suspendu construit en 2001 a été détruit lorsque la rivière Ciberang est sortie de son lit causant des inondations dans la région. Sofiah, l’une des écolière, précise que prendre un autre pont lui ferait faire un détour long de 30 minutes. Photo prise le 19 janvier 2012. REUTERS/Beawiharta



Des élèves japonais de l’école primaire d’Omika située à 21 kilomètres de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi passent devant un compteur Geiger mesurant un niveau de radiation de 0.12 microsieverts par heure. Cette école est la plus proche de la centrale nucléaire dévastée par le tsunami de 2011. Avant le 11 mars 2011, cet établissement scolaire comptait 205 élèves ; lors de la réouverture de l’école le 17 octobre 2011, seuls 91 élèves étaient encore inscrits. Photo prise le 08 mars 2012. REUTERS/Toru Hanai



Un élève passe, avec son cartable sur le dos, devant des camions citernes en feu sur une route de Nowshera dans la province pakistanaise de Khyber-Pakhtunkhwa. Photo prise le 7 octobre 2010.



Des élèves poussent leur vélo sur une route inondée après des pluies de mousson particulièrement fortes dans la ville d’Ahmadabad dans l’ouest de l’Inde. Photo prise le 4 juillet 2013. REUTERS/Amit Dave



Des élèves d’une école primaire traversent une rivière à gué pour se rendre à l’école primaire de Nagari Koto Nan Tigo, village de la région de Sumatra à l’ouest de l’Indonésie. Les villageois expliquent que les enfants des 46 familles alentours sont obligés de traverser cette rivière à gué tous les jours car il n’existe aucun pont pour la traverser. Photo prise le 14 novembre 2012.



Une écolière palestinienne passe devant des officiers israéliens de la police des frontières au retour de l’école durant des heurts entre les troupes israéliennes et des palestiniens ‘armés’ de pierres dans le camp de réfugiés de Shuafat en Cisjordaine, non loin de Jérusalem. Photo prise le 16 mars 2010. REUTERS/Ammar Awad

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Surveillance : ce qui change avec le "USA Freedom act"