DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Américains face à la chirurgie plastique : les dernières tendances

Vous lisez:

Les Américains face à la chirurgie plastique : les dernières tendances

Taille du texte Aa Aa

La Société américaine de la Chirurgie Plastique vient de publier les données concernant le recours des Américains à la chirurgie esthétique. Voici sept tendances qui dominent outre-Atlantique.

1. Réduction du volume de la poitrine chez les hommes et les jeunes adolescents

En 2014, 6694 adolescents américains ont subi une chirurgie plastique pour réduire le volume de leur poitrine, soit une hausse de 14% par rapport à l’année précédente. Selon les Centres du Contrôle et de la Prévention des Maladies, la proportion d’adolescents américains obèses (âgés de 12 à 19 ans) a grimpé de 5% à 21% entre 1980 et 2012.

La même tendance a pu être observée chez les hommes adultes qui en 2014 étaient 26 175 à avoir recouru au même type d’intervention. Ce chiffre a également augmenté de 14% par rapport à l’année 2013.

2. De plus en plus d’adolescents prêts à «passer sur le billard»

Le nombre d’ados américains adeptes de tous types de chirurgie plastique est en hausse : 224 000 jeunes, âgés de 13 à 19, ont franchi le pas en 2014. Cela représente un bond de 2% en une année. Parmi les interventions les plus populaires dans cette tranche d’âge, on compte le remodelage du nez, la réduction mammaire masculine (voir ci-dessus), la chirurgie de l’oreille et l‘épilation ou le resurfaçage de la peau au laser. Le consentement des parents est nécessaire pour les opérations subies par les adolescents de moins de 18, ont précisé les auteurs du rapport.

Diana Zuckerman, présidente du Centre national pour la recherche en santé, a déclaré : “Il ne fait aucun doute que la chirurgie réparatrice puisse être bénéfique aux enfants et aux jeunes adultes. Les interventions chirurgicales pour corriger les fentes labiales et palatines, par exemple, ne font pas l’objet de controverses. La chirurgie plastique réalisée pour corriger les traits du visage qui peuvent rendre disgracieux voire ridicule, comme le nez et les oreilles décollées, est généralement admise aux États-Unis.

“Toutefois, les phénomènes culturels tels que les métamorphoses chirurgicales présentées dans de nombreuses émissions de télévision ainsi que des pressions incessantes sur les adolescents à se conformer aux normes de beauté rendent de plus en plus difficile le consensus sur ce qui constitue une « apparence normale » et à partir de quand le désir d’améliorer son apparence est discutable jusqu’à devenir à la limite de la psychopathologie.

3. Le Botox en plein essor

Le Botox est devenu un incontournable dans le traitement des rides. Avec 6,67 millions d’injections réalises en 2014, son utilisation n’a jamais été aussi populaire. Cela représente une augmentation de 6% par rapport aux données de 2013 et un énorme bond de… 748% par rapport aux chiffres de l’année 2000. Rien qu’en 2014, une somme stupéfiante de 2,18 milliards d’euros a été dépensée en Botox.

4. La chirurgie bariatrique

Le développement de la chirurgie bariatrique (ou chirurgie de l’obésité) aux Etats-Unis a eu un effet d’entraînement sur les opérations cosmétiques.

Selon la Société américaine de la Chirurgie Plastique, en 2013, 179 000 personnes ont subi ce type d’opérations. C’est le nombre d’interventions record depuis 2009. Le lifting des cuisses et des bras a vu en 2014 sa plus forte hausse en cinq ans.

« Vous ne pouvez pas l’associer à autre chose que le fait qu’il y a plus de patients qui après une perte massive de poids cherchent maintenant à régler des problèmes survenus suite à la chirurgie bariatrique”, a expliqué Scot Glasberg, président de la société. “Ils sont ravis d’avoir perdu autant de poids mais ils ont remplacé un problème par un autre ».

« Ceux qui font l’expérience de la perte massive du poids se retrouvent souvent avec des quantités excessives de peau relâchée, en particulier au niveau des cuisses, sous les bras, autour de l’abdomen et au niveau des seins. L’excès de peau peut être non seulement inesthétique et inconfortable mais dans de nombreux cas il peut être douloureux ».

5. La chirurgie des fesses

La chirurgie plastique des fesses est en plein essor. 1863 opérations d’implantation de prothèses de fesses ont été réalisées en 2014, ce qui représente le double du chiffre de l’année précédente.

Quant au lifting fessier, le nombre d’opération a atteint le chiffre de 3505, en augmentant ainsi de 44% par rapport à l’année précédente.

6.Écart gigantesque entre les sexes

Vous l’avez deviné, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à recourir à la chirurgie plastique. Dans ce domaine, l‘écart entre les sexes est énorme : sur l’ensemble des opérations de chirurgie esthétique effectuées aux États-Unis en 2014, 92% ont été réalisées sur les femmes.

Parmi 27 différents types d’opérations unisexe – sans compter l’augmentation de la poitrine chez les femmes et sa réduction chez les hommes – il en existe seulement trois pour lesquelles le nombre d’hommes y ayant recours est plus important que celui de femmes. On retrouve dans cette catégorie les opérations telles qu’augmentation du volume du mollet, celle du menton ainsi que la greffe capillaire.

7. En soulevant les paupières

Si quelqu’un vous demandait d’identifier trois types de chirurgie plastique, celle des paupières ne vous viendrait pas forcément à l’esprit.

Pourtant, cette opération a été classée quatrième parmi les chirurgies les plus populaires en 2014, devancée seulement par l’agrandissement de la poitrine, la chirurgie du nez et la liposuccion-remodelage.