DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deutsche Bank : en 2016, John Cryan sera le patron

Vous lisez:

Deutsche Bank : en 2016, John Cryan sera le patron

Taille du texte Aa Aa

Les deux co-présidents de la première banque allemande seront remplacés à partir de 2016 par l’ex-directeur financier de UBS.
Le départ duo Jürgen Fitschen/Anshu Jain à la tête du directoire de Deutsche Bank depuis trois ans, était attendu depuis les nombreux démélés de la Banque avec la justice.
Ils seront remplacés par le britannique John Cryan, passé par la banque suisse UBS. Cryan et Deutsche Bank ne sont pas des étrangers l’un pour l’autre puisque le nouveau patron de la banque était entré en 2013 à son conseil de surveillance, avant d’en présider le comité d’audit.

“Pendant ces trois dernières années Deutsche Bank n’a pas eu la meilleure des réputations. Son image a souvent été liée à des scandales. Cette image va être changée. C’est comme en politique, explique Robert Halver, analyste de marché chez Baader Bank : les nouveaux balais sont plus efficaces pour enlever la poussière. Ils veulent nettoyer leur ardoise et se débarrasser des problèmes. Et ils sont conscients que des nouvelles personnes vont démarrer quelque chose de neuf. La dualité de la direction, ça n’avait pas beaucoup de sens sur le long terme. Un vieux proverbe dit : sur chaque bateau à voile et à vapeur il n’y a qu’un seul homme à la barre, et c’est Mr Cryan”.

Le duo Fitschen-Jain s‘était notamment retrouvé sous le feu des critiques en mai dernier lors de l’assemblée générale des actionnaires de la Banque. John Cryan sera le premier patron étranger de Deutsche Bank.

“Deutsche Bank n’a plus de patron allemand à sa tête, explique Robert Halver. Ce serait impossible en France. Il n’est pas possible qu’un étranger devienne le boss d’une grande banque française. Ici en Allemagne, nous sommes plus tourné vers l’international. Quand au nouveau manager, il vient de la banque d’investissement, ça veut dire que Deutsche Bank restera une banque d’investissement”.

L’arrivée de John Cryan n’apportera d’ailleurs aucun chamboulement dans la stratégie du groupe bancaire. Cryan a voté la nouvelle stratégie présentée par le duo sortant quand il était membre du conseil de surveillance.