DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Football For Friendship" : redonner une image positive du football

Berlin a accueilli le week-end dernier la troisième édition de “Football For Friendship”, un Forum organisé dans le but de promouvoir le football et

Vous lisez:

"Football For Friendship" : redonner une image positive du football

Taille du texte Aa Aa

Berlin a accueilli le week-end dernier la troisième édition de “Football For Friendship”, un Forum organisé dans le but de promouvoir le football et certaines valeurs auprès des jeunes du monde entier. Cette année, 24 équipes nationales – contre 8 et 16 pour les éditions précédentes – ont participé à ce tournoi réservé aux 12-14 ans.

Et pour la première fois, deux formations venues d’Asie étaient conviées : la Chine et le Japon. Comment cet évènement peut-il encore se développer au cours des prochaines années ? C’est la question que nous avons posée à Vyacheslav Krupenkov.

Vyacheslav Krupenkov, directeur général de Gazprom pour l’Allemagne : “Je ne peux pas dire quelles sont les limites. Mais on voudrait attirer davantage de nouveaux pays. Et comme la Russie va organiser la prochaine Coupe du monde en 2018, on aimerait – c’est un de nos rêves – avoir des participants de toutes les équipes qui seront qualifiées pour la Coupe du monde”.

Beckenbauer et la FIFA

Tradition, fair-play, amitié, égalité : voilà quelques-unes des valeurs promues par ce Forum. Mais ce message adressé aux enfants n’a-t-il pas été pollué par les scandales qui ébranlent la FIFA ?

Franz Beckenbauer, l’Ambassadeur de ce Forum : “C’est difficile en ce moment. Le football fait la Une des journaux pour de mauvaises raisons. J’espère qu’on va renverser la situation très rapidement. J’espère qu’on va régler ce problème et que ce genre de choses ne se reproduira plus. Je suis certain qu’on va trouver une solution parce qu’aujourd’hui le football est dans un état lamentable”.

Voir leurs idoles de près

Les 308 enfants venus jouer au ballon dans la capitale allemande ont eu la chance de rencontrer quelques joueurs des grands clubs européens, comme le milieu défensif du Zénith Saint-Pétersbourg Anatolij Tymoshchuk ou l’ailier de Schalke 04 Julian Draxler.

Julian Draxler : “Quand j‘étais aussi jeune que ces gamins, j’aurais adoré disputer ce genre de compétition. Je suis sûr qu’ils prennent beaucoup de plaisir, et pour moi aussi, c’est très sympa de les voir jouer”.

En finir avec les discriminations

C’est au pied de la très symbolique Porte de Brandebourg que s’est déroulée la finale de ce tournoi. Le Rapid Vienne a battu Zürich 5 buts à 3. Le gardien suisse était une gardienne, Elvira Herzog, comme quoi “Football For Friendship” abolit toutes les frontières et les discriminations.

Elvira Herzog : “Ce n’est pas différent de ce que je connais. Pour moi, cela n’a pas été difficile d’intégrer l‘équipe, mais ce n’est peut-être pas aussi simple ailleurs. Ici, c’est sympa et j’espère que je vais jouer encore longtemps avec ces gars”.

Pour la première fois, un prix a été attribué à un club qui multiplie les initiatives sociales en faveur des enfants et des adolescents. Et c’est le FC Barcelone qui s’est vu attribuer ce trophée.

Reste à savoir ce que les jeunes retiennent de cette expérience unique. L’Autrichien Chris Cener, désigné meilleur joueur de la finale, a trouvé la formule pour résumer tout cela : “bien, très bien, excellent” !