DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

HSBC va supprimer 50.000 postes dans le monde


économie

HSBC va supprimer 50.000 postes dans le monde

HSBC, la première banque européenne, va réduire ses effectifs de près de 50.000 personnes, imposer un régime minceur à sa banque d’investissement et amputer d’un quart ses actifs dans le but de simplifier ses structures et d’améliorer des performances médiocres.
Les effectifs totaux de HSBC dirigée par Stuart Gulliver, seront ainsi ramenés à environ 208.000 personnes d’ici 2017 contre 295.000 à fin 2010 et 258.000 à fin 2014, sachant que la banque prévoit d’embaucher dans les activités à forte croissance et dans sa division en charge de la conformité.
25.000 suppressions de postes se feront au Brésil et en Turquie et environ 7.000 à 8.000 concerneront la Grande-Bretagne, soit un sixième des effectifs de HSBC dans ce pays.

“Les activités de HSBC coûtent trop cher et leur retour sur investissement sont en dessous de ce qu’il devrait et donc ça a soulevé des questions du genre : peut-être la banque est-elle trop grosse à gérer, explique Steve Slater, spécialiste du secteur bancaire chez Reuters, et qu’il est trop difficile de présenter des niveaux de rentabilité que les banques plus petites peuvent réaliser”.

Ces mesures font partie du deuxième plan stratégique de HSBC dont l’objectif est d’améliorer sa rentabilité. Le premier plan avait été un échec.

“Je pense que les investisseurs sont contents qu’au moins ils reconnaissent leurs lacunes et qu’ils font quelque chose pour les corriger, affirme Francis Lun, le directeur de GEO Securities à Hong Kong. Mais je ne pense pas qu’ils avanceront beaucoup en réduisant les coûts car ils ont déjà été coupés jusqu‘à l’os”.

D’ici 2017, HSBC a annoncé une réduction de 40 à presque 30% de la part de sa banque de financement et d’investissement dans son bilan.
Les investisseurs attendaient des mesures plus radicales concernant la banque d’investissement d’HSBC.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Chine : ralentissement de l'inflation au mois de mai