DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

En Californie, le quotidien des personnes âgées sous surveillance électronique


hi-tech

En Californie, le quotidien des personnes âgées sous surveillance électronique

En partenariat avec

Chaque jour Bill Dworsky, 81 ans, ou son épouse Dorothée, 80 ans, résidants à San Francisco, en California, ouvrent leur pilulier, le frigidaire ou le four et ferment la porte de la salle de bain, sous la surveillance de petits capteurs installés partout dans leur maison. Ces capteurs prennent des notes sur un journal de bord digital qui peut être piloté à tout moment depuis un smartphone.

Ce système installé dans leur maison est destiné à aider des proches à garder un oeil sur leurs parents âgés, à distance et à les avertir s’il y a un changement dans leurs habitudes ou toute autre une urgence.

“Ça permet aux gens d’avoir l’esprit tranquille et leur donne l’assurance que tout va bien pour leurs parents sans être trop envahissant. Il n’y a pas de caméra de surveillance ou de chose comme ça”, explique David Glickman, le fondateur de “Lively”.

Les capteurs peuvent être installés dans des domaines très variés, comme sur une boîte de médicaments pour savoir si la personne âgée a bien pris son traitement.

Ces systèmes utilisent le plus souvent des composants simples et peu chers comme des accéléromètres qui savent quand un objet bouge. D’autres utilisent de petits capteurs d‘énergie pour trouver l‘électricité utilisée ou des circuits de contact qui préviennent quand une porte est ouverte ou fermée. Mais le suivi électronique soulève des questions sur la dignité et la vie privée.

“Je pense que les capteurs ont un super potentiel pour permettre aux personnes les plus âgées de rester indépendantes et chez elles plus longtemps mais il y a des défis à relever avec ces capteurs, en particulier en terme d’intrusion dans la vie privée”, estime Christine Ritchie, professeur en gériatrie à l’université de Californie.

Le nombre de personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer va augmenter dans les prochaines années et les soignants ne sont pas toujours disponibles. Dans ce cas, la technologie peut aider les personnes âgées à avoir une vie meilleure.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Le choix de la rédaction

Prochain article

hi-tech

Cern: Le grand collisionneur se lance dans la quête d'une "nouvelle physique"