DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hongrie : le Parlement européen demande un mécanisme de suivi

Des affiches exigeant des étrangers qu’ils ne prennent pas le travail des Hongrois. Rien de très surprenant. Cette flambée du racisme, couplée au

Vous lisez:

Hongrie : le Parlement européen demande un mécanisme de suivi

Taille du texte Aa Aa

Des affiches exigeant des étrangers qu’ils ne prennent pas le travail des Hongrois. Rien de très surprenant. Cette flambée du racisme, couplée au débat sur la peine de mort et à une consultation publique sur l’immigration, a conduit le Parlement européen à voter une résolution dans laquelle il demande que la Hongrie soit surveillée de près par la Commission européenne. Les élus réclament un mécanisme de suivi pour mesurer le respect de l’Etat de droit.

“ C’est un message très fort, explique l‘élu belge Louis Michel, parce que cela montre que la majorité de ce parlement est totalement hostile à l’attitude de M. Orban. Nous sommes très choqués et personnellement, je suis très étonné que le Parti populaire européen, un parti très important dans ce parlement, continue de soutenir systématiquement M. Orban. “

Mais pour György Hölvényi, un élu hongrois appartenant au même parti que le Premier ministre Viktor Orban, il n’y a pas matière à polémiquer :

“ La peine de mort, c’est clair, elle n’existe pas, il s’agit seulement d’un débat. Il n’y a aucune intention d’appliquer la peine capitale. Disons que c‘était un malentendu. Mais le principal, c’est que si l’on enquêtait dans les 28 pays membres de l’Union de manière aussi approfondie, l’Europe serait un endroit bien meilleur “, conclut-il.

Une autre institution, le Conseil de l’Europe, vient de publier un rapport accablant sur les déclarations racistes, antisémites ou homophobes récurrentes dans les médias et la classe politique hongroise.