DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Irlande, plus gros consommateur d'alcool en Europe

L’Irlande n’usurpe pas sa réputation de consommatrice d’alcool à grande échelle. D’après la dernière étude du Global Drug Survey, le pays montre une

Vous lisez:

L'Irlande, plus gros consommateur d'alcool en Europe

Taille du texte Aa Aa

L’Irlande n’usurpe pas sa réputation de consommatrice d’alcool à grande échelle.
D’après la dernière étude du Global Drug Survey, le pays montre une proportion de personnes à risques plus élevée que la moyenne, avec le taux de buveurs susceptibles de sombrer dans la dépendance le plus élevé d’Europe tous sexes confondus, dépassant les 20%, pour se positionner ainsi devant la Pologne, le Danemark et la France.

Les chiffres indiquent aussi un plus fort besoin de consommer des boissons alcoolisées pour en ressentir les effets, en Irlande, loin devant ses voisins européens.
En effet, d’après cette étude, les Irlandais auraient besoin d’ingérer l‘équivalent de plus de 21 verres de vin (ou 25 cl de bière) pour être ivres, mais le record mondial revient aux Brésiliens (avec 22,3 verres), un “record” qu’ils partagent ex-aequo avec les Néerlandais. Ils sont aussi talonnés par les Danois et les Belges à ce classement, où les Espagnols arrivent en dernière position, avec l‘équivalent d’un peu plus de quinze verres.
Cependant, en ce qui concerne le besoin de consommer de l’alcool pour en ressentir les effets, l’Irlande bat un record en Europe, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, là où la Grèce, qui affiche un résultat équivalent côté masculin, montre une habitude de consommation bien moindre chez le sexe opposé.

Les Irlandaises affichent d’ailleurs le chiffre le plus élevé de la planète, alors que les Allemandes n’auraient besoin que d’un peu plus de trois verres pour se sentir grisées, devancées de peu par les Suisses et les Espagnoles ayant besoin de tout juste quatre verres.
Les Irlandais seraient aussi plus nombreux à être ivres plus souvent qu’ils ne le souhaiteraient eux-mêmes, un constat posé par 20 à 25% de la population, attendant souvent l’avis du médecin pour limiter une consommation excessive. Le nombre de visites aux urgences en raison d’un état d‘ébriété est également plus élevé que la moyenne. Heureusement, l’Irlande est le pays où l’on enregistre la plus forte proportion de personnes qui affichent la volonté de réduire leur consommation d’alcool pour l’année à venir.