DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Le fils de Saul", un film fort sur Auschwitz, véritable révélation à Cannes

Vous lisez:

"Le fils de Saul", un film fort sur Auschwitz, véritable révélation à Cannes

Taille du texte Aa Aa

“Le fils de Saul”, la révélation cannoise pour ce premier film à la mise en scène étonnante, forte et sans voyeurisme.

Si la plupart des pays vont encore devoir attendre plusieurs mois, la Hongrie peut déjà découvrir le film de Lazslo Nemez “Le fils de Saul”. Ce film, on l’a vu à Cannes où il a remporté le prix spécial du jury.

Point of view

Saul fait le sale boulot pour les SS

Saul est interné à Auschwitz depuis plusieurs semaines et s’il a échappé à la mort, c’est tout simplement parce qu’il fait partie d’un Sonderkommando. Pour les SS il fait le sale boulot comme remplir, et vider, les fours crématoires.

Et il croit reconnaître la dépouille de son fils. Sa quête, son dernier reste d’humanité, sa volonté, ce sera de lui donner une sépulture digne.

Pour son premier long métrage le réalisateur a frappé fort. A la limite du soutenable tout simplement parce que ce film suggère plus qu’il ne montre.

Le personnage de Saul est pratiquement tout le temps filmé en gros plan. La caméra s’approprie son destin. Rarement un film nous aura autant liés ainsi à une tragédie, à un tel désespoir jusqu‘à son dénouement.

Bon film et bonne semaine !