DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le président soudanais Omar el-Béchir en déplacement en Afrique du Sud


Afrique du Sud

Le président soudanais Omar el-Béchir en déplacement en Afrique du Sud

Il est arrivé, comme si de rien n‘était : en costume bleu, Omar el-Béchir, le président soudanais, pose à Johannesburg, au premier rang, pour la photo de groupe, du sommet de l’union africaine. Et pourtant, presque au même moment, la Cour pénale internationale a
demandé à l’Afrique du Sud, de l’arrêter.

Pour l’instant aucun garde ou policier n’est venu exécuter la demande, alors que la cour a lancé 2 mandats d’arrêt, depuis 2009. La Cour pénale internationale accuse le président soudanais, de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide pendant la guerre civile du Darfour au bilan de 300 000 morts.

En avril, il a été” réellu”, avec plus de 94 % des voix, sans surprise. Pour l’instant, un tribunal sud-africain a interdit au président el-Béchir de quitter le pays, tant que la justice n’aura pas statué sur la demande d’arrestation. Mais de son côté le gouvernement soudanais a assuré que le président soudanais rentrerait à Khartoum après le sommet de l’Union africaine.
“Il est difficile de donner les détails de l’emploi du temps de M. Béchir, mais il rentrera une fois terminée la principale session (du sommet, NDLR). Cela pourrait être aujourd’hui ou demain, je ne rentrerai pas dans les détails”, a précisé le ministre des Affaires étrangères Kamal Ismaïl. “Jusqu’ici tout se déroule normalement et son excellence le président ne court aucun risque”, a-t-il insisté lors d’une conférence de presse.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : la bataille de Tall Abyad