DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bain de sang au Tchad : Boko Haram accusé


Tchad

Bain de sang au Tchad : Boko Haram accusé

Le gouvernement tchadien accuse Boko Haram d’avoir commis le double attentat suicide au commissariat central de N’Ddjamena, et à l‘école de police. L’attaque a fait 27 morts, dont quatre terroristes, et plus de 100 blessés.
Selon une source de d’un service de sécurité étranger, il y aurait eu l’explosion de deux bombes et d’un  kamikaze.
C’est dans la capitale tchadienne que se trouve le quartier général de la force régionale 
engagée contre la secte islamiste qui sévit au Nigeria et de plus en plus dans les pays voisins.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Journée de deuil national en Géorgie après les inondations de Tbilissi