DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Parlement européen: Marine Le Pen présente un nouveau groupe politique très à droite

Présentation du nouveau groupe politique européen emmené par Marine Le Pen et le Néerlandais Geert Wilders. Baptisé “Europe des Nations et des

Vous lisez:

Parlement européen: Marine Le Pen présente un nouveau groupe politique très à droite

Taille du texte Aa Aa

Présentation du nouveau groupe politique européen emmené par Marine Le Pen et le Néerlandais Geert Wilders. Baptisé “Europe des Nations et des Libertés”, cette formation recevra 17,5 millions d’euros de subventions européennes sur toute la durée de la législature.

“Le groupe va représenter une force de frappe politique sans commune mesure avec notre situation précédente”, s’est réjouie la président du Front National, Marine Le Pen. “La constitution de ce groupe est une bonne nouvelle pour nos formations, mais aussi pour nos pays, pour nos peuples, pour la liberté.”

Cette union permettra au groupe d’obtenir des postes stratégiques au parlement. Un pouvoir dont le co-président, Geert Wilders, compte se servir pour “détruire l’Europe de l’Intérieur”.

“On veut rester maître de nos frontières, de notre monnaie, de nos lois”, a déclaré le leader du PVV, Geert Wilders. “Ces choses contrôlées par l’Union européenne, on veut les récupérer. Le début de la libération, c’est ici et maintenant. C’est un jour historique, un moment historique!”

Pour être reconnu, un groupe politique européen doit rassembler des élus d’au moins 7 Etats membres. Il aura fallu un an à Marine Le Pen pour y parvenir, grâce à l’arrivée de deux euro-députés polonais et d’une élue britannique du Ukip. Un transfert rendu possible par l‘éviction de Bruno Gollnisch et de Jean-Marie Le Pen, décrié pour ses propos antisémites.

“Je suis heureuse que le père de Marine ai été expulsé du groupe. Politiquement, c’est plus facile pour moi”, a confié la britannique, Janice Atkinson, ex-membre du Ukip.

Le mois dernier, Marine Le Pen a suspendu son père du FN suite à de nouvelles provocations sur la Shoah et l’immigration. Une manoeuvre qui a sans doute permis la création de ce nouveau groupe. Avec 36 députés, cette formation est un panaché d‘élus populistes, europhobes et xénophobes. Reste à voir si cet attelage atypique tiendra sur la durée.